Des huîtres creuses de Zélande chères mais de bonne qualité dès le 11 septembre

21/08/13 à 16:04 - Mise à jour à 16:04

Source: Weekend

La quantité d'huîtres creuses récoltées aux Pays-Bas est, en 2013, de 30% moins élevée qu'en 2012. C'est ce qu'a annoncé mercredi la Nederlandse Oestervereniging, l'association néerlandaise des ostréiculteurs. Les huîtres japonaises, également appelées "creuses", sont annoncées de très bonne qualité, mais plus chères que d'habitude vu leur faible quantité.

Des huîtres creuses de Zélande chères mais de bonne qualité dès le 11 septembre

© Thinkstock

"La décevante reproduction des huîtres dans le parc national Oosterschelde ces dernières années est la cause de cette récolte 2013 moins importante", explique Cees van Liere, président de la Nederlandse Oestervereniging. "La France a également été touchée par de nombreuses morts de spécimens adultes. L'offre totale est donc relativement limitée." Les producteurs néerlandais ne pourront sans doute pas satisfaire la demande de tous les consommateurs, ce qui devrait provoquer une hausse sensible des prix.

Les huîtres plates, plus rares, plus exclusives et consommées à un âge plus avancé, s'annoncent quant à elles de bonne qualité, et récoltées en quantités normales. Chaque année, environ 1,5 million d'huîtres plates et 30 millions d'huîtres creuses sont produites aux
Pays-Bas, selon les chiffres donnés sur le site internet de la Nederlandse Oestervereniging. Une trentaine d'entreprises, employant 90 personnes et concentrées autour du village de Yerseke, y travaillent dans le secteur ostréicole. La plus grosse partie (50%) des huîtres néerlandaises, cultivées dans l'Escaut oriental et le lac Grevelingen, est exportée vers la Belgique.

La saison débutera officiellement le 11 septembre prochain, en Belgique et aux Pays-Bas.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires