Nanashi&à Paris

04/05/11 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Weekend

Nanashi, le goût du jour parisien pour 22,50 euros seulement ! Un détour par la capitale française est toujours une belle occasion de renifler l'air du temps.

Nanashi&à Paris

Je ne pouvais pas rater l'adresse dont tout le monde parle en ce moment : Nanashi. Située en plein coeur du boboland parisien - comprendre le nord du Marais, près de République -, cette cantine épurée donne le ton. Pour être exact, c'est au tout récent Nanashi 2 que j'ai déjeuné, la première enseigne se situe elle dans le 10ème arrondissement où elle fait un gros buzz depuis novembre 2010. Derrière cette approche saine et créative, on trouve Kaori Endo, consultante japonaise passée entre autre par Rose Bakery, une adresse culte de la rue des Martyrs, et débauchée pour la bonne cause par Lionel Bensemoun, petit malin que l'on trouve derrière une constellation d'adresses (le Baron, la Fidelité, Moune...). Douée et pleine de feeling, Kaori Endo a trouvé le truc pour faire saliver Paname, du label Kitsuné à Colette. Quel est ce truc ? D'abord, un esprit de réfectoire dépouillé qui se situe au croisement du fonctionnalisme scandinave, de la cool attitude berlinoise et de la rigueur japonaise. Nanashi prend ses quartiers dans un long couloir vitré - l'ancien R'Aliment pour ceux qui ont connu - à la blancheur éclatante. Tables en bois, chaises multicolores au minimalisme feng shui et grand tableau noir, l'adresse démontre la force de la simplicité. En salle, ça se bouscule, il fait bon être vu ici. L'accueil est délicat - ce qui n'est pas toujours évident dans ce genre d'endroits courus - et le casting est forcément choisi - serveuses kawaii et l'unique serveur possède la dégaine d'un Romain Duris. L'autre ingrédient de la recette Endo, c'est de proposer une formule mixte qui renouvelle le déjeuner. Avec Bento parisien pour sous-titre, Nanashi - by the way ça veut dire sans nom en Japonais -, l'enseigne s'amuse avec la fameuse boîte à tartine nippone. Celle-ci est travaillée de façon hyper saine et décalée - pas question d'y trouver des sushis - en déclinant à chaque fois une protéine, des légumes et une ou plusieurs céréales. J'ai opté pour un bento végétarien à 13 euros. Devant moi, deux bentos. Dans l'un, un lit d'orge et de riz noir sur lequel tronaît un morceau de tofu coiffé d'asperges sauvages et d'une crème d'avocat au yuzu. Dans l'autre, une salade fraîche servie avec des haricots mange-tout, des tomates-cerises, des radis, du chou-fleur et des jeunes pousses d'épinards. Le tout aromatisé d'aneth et d'une vinaigrette bien balancée. Franchement super bon et frais comme le printemps. Cela dit, un coup de d'oeil sur les bentos au saumon et au poulet m'a fait dire que je n'avais peut-être pas fait le bon choix tant ceux-ci semblaient gourmands. La bonne surprise de Nanashi, c'est que Kaori Endo a gardé de son passage chez Rose Bakery le sens du dessert. Du coup, on ne rate pas le super bon cheesecake au matcha (5,50 euros), délice qui fusionne à la perfection deux continents. C'est carrément excellent comme on dit par ici. On ajoute à cela une infusion rooibos (4 euros) aux vertus digestives et l'on tient le bon plan pour un déjeuner bento parigot sur le pouce.

MV

57, rue Charlot, à 75003 Paris. Tél. : +33 1 44 61 45 49. Ouvert du mardi au samedi, de 11h à minuit. www.nanashi.fr


En savoir plus sur:

Nos partenaires