Pour le vrai taboulé, on oublie la semoule

30/05/17 à 17:10 - Mise à jour à 17:15

Source: Slate

Le vrai taboulé libanais n'est pas à base de semoule, mais bien de persil. Voici quelques astuces pour réussir cette salade aussi fraîche que goûtue.

Pour le vrai taboulé, on oublie la semoule

© iStock

La recette varie et chaque famille a sa façon d'assaisonner ce plat qui a même sa journée nationale au Liban (le 7 juillet). Mais un ingrédient reste central malgré les nombreuses variantes: le persil. Celui-ci sera pratiquement à chaque fois accompagné de citron, d'huile d'olive et de sel. Seules les proportions varient. On peut mettre plus ou moins de citron (normalement c'est 2 citrons pour deux bottes de persil), un filet d'huile d'olive ou encore un peu moins de persil.

L'importance de bien couper son persil

Il faut tenir fermement la botte (on laisse donc les tiges) pour la couper d'un coup sec et rapide. Il faut que les bouts soient le plus petits possible sans que cela ne se transforme en panade. On oublie donc le hachoir électrique: c'est à l'huile de coude. On compte deux bottes pour quatre personnes. Les moins courageux peuvent éventuellement utiliser des ciseaux.

On veillera aussi à couper la tomate qui l'accompagne avec un couteau bien aiguisé pour ne pas l'écraser. On rajoute aussi un petit oignon, le jus de deux citrons et quelques feuilles de menthe.

Ce qu'on utilise ensuite pour l'assaisonner est une question de goût. On peut y rajouter de cannelle, un mélange d'épices, ou encore du cumin ou de la mélasse de grenade (sorte de sirop). Pour les puristes, on veillera cependant à éviter la coriandre ou le concombre.

En fin de préparation on saupoudre avec du boulgour pour absorber l'humidité. 5 pincées devraient suffire.

On mélange le tout et voilà !

En savoir plus sur:

Nos partenaires