Qui a mangé l'agneau-méduse, né d'une brebis génétiquement modifiée ?

25/06/15 à 11:08 - Mise à jour à 11:08

Source: L'express

Après la vache folle et le scandale de la viande de cheval, voilà l'agneau-méduse qui s'invite dans les assiettes françaises.

Un agneau-méduse, c'est un agneau né d'une brebis génétiquement modifiée. Une protéine de méduse a été introduite dans le génome de la mère de "Rubis", la fameuse agnelle-méduse qui est sortie d'un abattoir francilien en novembre 2014.

Selon l'Inra (Institut national de recherche agronomique - France), le fait d'introduire une protéine de méduse est "couramment utilisée dans des protocoles de recherche" car elle donne à la peau des reflets vert fluorescent avec certains types de lumière. Une pratique courante lors de tests en laboratoires et qui permet aux scientifiques d'évaluer la viabilité de greffes. Cette expérience prenait place dans le cadre d'un programme de recherche en cardiologie humaine.

Bien évidemment, Rubis étant, elle-même, par sa mère génétiquement modifiée, il était hors de question qu'elle se retrouve dans la chaîne alimentaire et soit consommée comme ses congénères. Or c'est bien cela qui est arrivé en novembre 2014...

Une enquête interne a été ouverte à la demande de l'Inra, et la justice a été saisie la semaine passée afin de déterminer s'il s'agit d'une erreur humaine ou d'un acte de malveillance. Mais l'Inra se veut rassurant, la consommation de la viande de Rubis ne présente aucun risque sanitaire.

Quant à savoir qui a mangé l'agneau OGM, on ne le saura sans doute jamais.

En savoir plus sur:

Nos partenaires