Lola est partie...

23/01/12 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Weekend

Le premier jour du reste de notre vie... Voilà une bien étrange façon de terminer et de commencer une année... Lola était dans sa 16ème année... Lola nous a suivis partout, nous a accompagnés dans chacune de nos aventures, Lola a materné mes petits et les a aidés à grandir avec cet apprentissage du respect de la vie, Lola était mon amie, ma première fille, ma confidente, ma complice, un bout de moi...

Lola est partie...

© MonBoPetitMonde

Samedi soir nous étions dans la famille et avons remarqué que Lola, qui était avec nous, n'allait pas bien...

Nous avons replié bagage direction Bruxelles et la clinique vétérinaire qui s'est tellement bien occupée d'elle depuis toutes ces années...

Des gens empathiques, qui ont tout mis en oeuvre pour voir ce qu'elle avait, la soulager...

Le petit coeur de Lola était en bout de course, trop usé, les poumons aussi, en une fois... De l'eau...

Lola avait mal, elle est rentrée chez nous le soir même... Cajolée... Le lendemain matin, le 1er janvier, elle ne pouvait plus se lever... Juste la veille au soir pourtant elle marchait encore...

Juste ses yeux... Pour m'expliquer que c'était le bout de notre parcours commun... Pour me dire l'épuisement... Mais sans crainte, sans panique... Juste le moment où il faut fermer le livre...

Alors le médecin est venu et Lola est restée dans mes bras, jusqu'au bout, jusqu'au moment où ses yeux se sont fermés, où sa respiration a été moins pénible, pour finir pas s'éteindre...

Ma Lola s'est envolée avec sa famille, chez elle, blottie dans mes bras...

Maintenant il reste le vide, le manque, les réflexes idiots, les matins où il faut se rappeler...

Maintenant il faut continuer sans elle... Lola me manque, cruellement...

Une douleur, une vraie, une dans le coeur et dans la chair...

Mais la vie continue...

Après 16 ans de vie commune, j'avais compris, depuis un certain temps, que Lola était à bout de souffle...

Alors, avec cette crainte du vide, Lola est venue avec moi, il y a 10 jours maintenant, pour choisir celle qui tentera de faire aussi bien qu'elle...

C'est Thémis qui l'a baptisée de la sorte, Brigitte Bardot, mais on dira juste Brigitte.

Aujourd'hui, j'ai un petit garçon qui pleure en silence, de grosses larmes et qui nous dit que c'est parce que Lola est au paradis.

Aujourd'hui je ne suis pas encore capable de prononcer son prénom sans raviver cette grosse boule qui me monte dans la gorge... Les sanglots, encore les sanglots...

Mais demain ça ira mieux, parce que je sais que ces 16 années là, c'est le plus beau des cadeaux que je garderai et que bientôt je pourrai ne faire remonter que les jolis souvenirs...

Ma Lola, surtout, viens nous voir souvent...

Ce billet n'est pas destiné à vous faire pleurer, ce billet est la page que je dois fermer, pour ne pas oublier et pour dire combien nous avons eu de la chance...

# Les deux premières photos ont été prises samedi soir, juste avant de partir chez le vétérinaire... Je savais qu'il fallait garder ce moment encore intacte.

#La dernière photo a été prise en revenant de chez le vétérinaire, je savais que ça n'irait pas mieux, Lola était encore debout, elle me suivait, toujours très dure! Mais ses poumons lui faisaient déjà si mal...

# Le premier janvier, jolie date pour me dire que l'historie est encore à écrire, que tout recommence...

# Que ceux qui n'ont pas connu cet attachement à un animal s'abtiennent de tout commentaire... Lola faisait partie de notre famille... Mes enfants, elle s'en est occupé comme des siens, se mettant devant un escalier lorsqu'Ulysse marchait à 4 pattes dans sa direction, se couchant devant Thémis endormie... Jouant avec eux sans aucune force, alros qu'avec moi elle se lâchait. Je vous souhaite à tous de connaître cette complicité intuitive avec un animal, on ne peut jamais être pareil ensuite...

Mon Bo Petit Monde

Retrouvez Ganaëlle, notre blogueuse kids, sur Twitter.

Nos partenaires