Les escarpins Cartoon

15/09/11 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Source: Weekend

Soyons honnête, côté look, je suis d'un classicisme à faire pleurer. La seule petite folie de ma garde-robe doit s'incarner dans une chemise fuchsia. Donc, des escarpins à l'effigie de Mickey Mouse, même signés Jean-Charles de Castelbajac, ce n'est a priori pas à mes petons qu'on s'attend à les voir.

Les escarpins Cartoon

Et pourtant... Cette nouvelle chronique doit m'inspirer, puisque j'ai osé porter ces superbes chaussures cartoon pendant deux jours d'affilée. Certes, c'était la seule touche funky de ma silhouette (toute de noir vêtue)... Les réactions ? Assez prévisibles, finalement, et dépendent principalement du niveau " modeux " de la personne dont elles émanent. Mon homme, par exemple, lève les yeux au ciel en les apercevant (probablement parce qu'il est mon chevalier ce soir...) : " C'est... spécial ". Ma mère, elle, y va plus franco : " Oh nooon. Tu vas vraiment sortir comme ça ? ". J'avoue, là, ma confiance en moi se prend un sérieux uppercut. Mais mon orgueil de testeuse folle ne se démonte pas. J'y vais... Et le talon fier ! Dans la file d'attente de la représentation théâtrale, je repère le regard de la femme devant moi. Elle a zyeuté mes shoes. Je craque et lui demande : " Vous n'aimez pas mes chaussures ? " - " Au contraire, me répond-t-elle du tac au tac. J'adore les chaussures originales. J'en ai bien une centaine à la maison. " Le lendemain, je suis accueillie à la rédaction par un " Waouw ! Elles sont superbes, cela te va divinement bien, je peux les essayer ? " La rédactrice Mode, elle, me gratifie d'un " Tu as vu juste, enceinte, c'est la meilleure option fashion : une tenue basique et des chaussures tape-à-l'oeil ". Plus tard, une autre fashionista s'extasie : " Elles sont démentielles ! " Avant de jouer la blasée : " Mais bon, il n'a rien inventé de Castelbajac, puisque Marc Jacobs avait lancé ses ballerines souris, il y a quelques années..." Verdict : honnêtement, je ne me suis pas sentie (si) ridicule, plutôt ultrafashion. Le seul point qui me turlupine encore : ma fidélité. Ne se lasse-t-on pas plus vite de ce type de chaussures " originales " ?

Valentine Van Gestel

Nos partenaires