Les bons et les mauvaises élèves d'une mode responsable

11/02/13 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Weekend

Greenpeace Italie a établi le classement des maisons de couture selon leur implication et l'impact de leur production sur l'environnement. Valentino tire son épingle du jeu.

Les bons et les mauvaises élèves d'une mode responsable

© Reuters

Greenpeace a soumis aux maisons de couture un questionnaire en 25 points, afin d'estimer l'impact de leur production sur l'environnement.

Valentino se distingue dans trois catégories de produits (cuir, emballages et tissus). La marque s'est en effet engagée à avoir "une politique d'achat zéro déforestation et une politique zéro rejets pour la production textile".

Arrivent ensuite Armani, Dior, Vuitton et Gucci, qui assurent avoir pris des mesures "zéro déforestation" pour produire leur cuir et leurs emballages.

D'autre part, bon point pour Gucci qui a aussi "activement soutenu le moratoire sur l'expansion de l'élevage bovin en Amazonie".

Mais ces 4 derniers ne se sont en revanche toujours pas engagées pour élaborer une mode exempt de substance toxique.

Ermenegildo Zegna et Versace se contentent eux d'être "en mesure de tracer leurs achats de cuir" et ne s'impliquent pas suffisamment sur le sujet de la déforestation.

Roberto Cavalli quant à lui récolte trois pastilles rouges, pour n'avoir pas apporté de "réponses claires au questionnaire et n'avoir pas fait de gestes encourageants".

Pour Greenpeace, les très mauvais élèves sont Alberta Ferretti, Chanel, Dolce&Gabbana, Hermès, Prada et Trussardi. Ces marques sont épinglées par l'ONG pour - et malgré les demandes répétées - n'avoir jamais répondu au questionnaire. Ce qui pour Greenpeace revient à en conclure que ces marques "ne sont pas disposées à ouvrir le dialogue et à se confronter aux demandes des consommateurs".

Pour soutenir cette campagne pour une mode plus responsable, Greenpeace a aussi réalisé un clip, visant à sensibiliser le grand public sur ces problématiques. Ce qui sans nul doute amènera les marques à s'impliquer davantage.


(source Fashionmag.com)

Nos partenaires