Paris, le 22 janvier 2010

23/01/10 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Weekend

Deuxième journée de présentation des collections de prêt-à-porter masculines pour l'automne-hiver 2010 à Paris. Alors que retenir d'électrisant et de frivole de ce 22 janvier, fête de tous les Timothée et 57ème anniversaire de Jim Jarmusch ?

Deuxième journée de présentation des collections de prêt-à-porter masculines pour l'automne-hiver 2010 à Paris. Alors que retenir d'électrisant et de frivole de ce 22 janvier, fête de tous les Timothée et 57ème anniversaire de Jim Jarmusch ?

- Qu'il ne faut pas se fier au thème tarmac d'aéroport et avion de chasse chez Walter Van Beirendonck qui propose une collection plus terre-à-terre et portable qu'à l'accoutumée. Pour ne pas faillir à sa réputation, faut pas pousser, le Belge se lâche à la fin de son show avec mecs en leggings et chaussures à talons et femmes à chapeau d'hydrocéphale dans une ambiance Lewiss Carroll sous LSD.


- Que Kris Van Assche est de loin un de nos stylistes préférés, subtil et sincère. C'est fluide et carré, c'est urbain, c'est moderne et intelligent, dans les gris, les noirs, les bleus.


- Que revoilà l'ami Kanye West en front row, lunettes de soleil sur le nez (question à la con : il fait comment, lui, pour les nuances de couleurs ?). Avec le mannequin Amber Rose, t-shirt couleur chair, à son bras. Et Chris Brown jamais loin. Yo.


- Que chez Cerrutti, le remplaçant de Jean Paul Knott, le Suédois Jesper Borjesson a fait des merveilles à la faveur d'un classicisme faussement bon teint.


- Que chez Cerrutti encore, on a une entendu en version piano le titre Lithium de Nirvana, le groupe sur le retour cette saison (voir mon post du 18 janvier à Milan). L'occasion de se repasser ce document commis en son temps par mon collègue et ex-monsieur mode de Weekend Frédéric Brébant, un des rares journalistes belges à avoir rencontré le trio de Seattle. Regardez jusqu'au bout. "with a twist of lemon", réponse culte.

- Que Stephan Schneider, styliste allemand formé sur les bancs de l'académie de beaux d'Anvers, ne déçoit pas avec sa collection "Fur Ever", classiques de la garde-robe masculine with a twist of something, you know.


- Que chez John Galliano, le service de presse avait limité à une place la présence de la Belgique. C'est Lut Clincke du quotidien flamand De Standaard qui y a eu droit. Généreuse comme tout, elle vient de m'envoyer ce sms : "Sherlok Holmes late victorian early edwardian gentleman. Military and hunting clothing. Tweeds. Hero and dandy. A la fin du show fighting style ofmuay thai. Silk dragons and flammes aussi. Littéralement, des flammes sur le catwalk au moment au JG entra en scène". Voilà, ben merci Lut.


- Que demain, je suis interviewé au nom du Vif Weekend pour De Rode Loper émission phare de la VRT. Ja, absoluut.


- Qu'il faut que vous testiez la Cerisaie, restaurant d'obédience Sud-Ouest, à peine 20 couverts, un accent de vacances. C'est dans le 14ème arrondissement que ça se passe. J'y ai dégusté une tranche de cochon noir d'une tendreté extrême, et goûté un vin de pays de la principauté d'Orange qu'on oserait presque voler chez le marchand.

Baudouin Galler

Retrouvez tous les défilés milanais et parisiens sur Catwalk Weekend

Nos partenaires