Paris-Marrakech, les aller-retours d'Yves Saint Laurent

02/02/17 à 13:00 - Mise à jour à 13:09

Source: Weekend

C'était devenu un peu comme un rituel : deux fois par an, les 1er janvier et 1er juin plus précisément, Yves Saint Laurent partait pour Marrakech. Quinze jours loin du monde, c'est ce qu'il lui fallait pour mettre au jour sa collection haute couture.

Paris-Marrakech, les aller-retours d'Yves Saint Laurent

Villa Oasis (Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent) © Nicolas Mathéus

Il y avait une maison avant d'y acquérir, en 1980, avec son partenaire Pierre Bergé, le merveilleux jardin de Jacques Majorelle où ses cendres, à sa mort, ont été dispersées.

Jardin Majorelle

Jardin Majorelle © JONATHAN PRIME

C'est à deux pas de là que s'achève la construction de l'un des deux musées Yves Saint Laurent, l'autre trouvant place à Paris dans la maison de couture historique du créateur, où siège désormais la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à l'origine de cette double ouverture prévue en octobre prochain.

Deux lieux entièrement consacrés à l'oeuvre du couturier qui fut l'un des premiers à archiver tout son travail.

Ce patrimoine, sans équivalent dans le milieu de la mode, comprend plus de 5.000 vêtements de haute couture mais aussi des milliers d'accessoires, de croquis, de planches de collections, de photos et d'articles de presse.

A Paris, les anciens salons de haute couture ainsi que le studio de création seront intégrés dans le futur parcours dont la scénographie sera sans cesse renouvelée.

Paris-Marrakech, les aller-retours d'Yves Saint Laurent

© Studio KO Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent

A Marrakech, le nouveau bâtiment de 4.000 m2 signé Studio KO comportera bien sûr un espace d'exposition permanente présentant les réalisations du créateur ainsi qu'un auditorium et une bibliothèque de recherche. Il devrait être inauguré fin 2017.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos