Si j'étais riche&

01/02/11 à 14:00 - Mise à jour à 14:00

Source: Weekend

Comme tout le monde, vous vous êtes posé un jour la question : que feriez-vous si vous gagnez plusieurs millions au Lotto ? ... OK, OK, deux ans plus tard, vous avez fait le tour du monde, changé de voiture, de maison, de boulot, de moitié (biffez les rares mentions inutiles).

Si j'étais riche&

© www.bohème.fr

Comme tout le monde, vous vous êtes posé un jour la question : que feriez-vous si vous gagnez plusieurs millions au Lotto ? ... OK, OK, deux ans plus tard, vous avez fait le tour du monde, changé de voiture, de maison, de boulot, de moitié (biffez les rares mentions inutiles). Vous avez créé une fondation qui lutte en faveur de... (à vous de compléter, c'est votre fortune après tout).
Oui mais voilà, il vous en reste encore des tas, de millions (on rêve, on a dit). Sachez qu'il existe de nombreux produits de luxe, autant susceptibles de vous contenter qu'ils sont dispensables. Illustrations. Le duo de créateur italien Dolce & Gabbana vient de lancer une nouvelle ligne de lunettes solaires en or plaqué 18 carats. 540 euros pour le modèle Homme ; 350 pour son pendant féminin. Là, on joue très petit, mais on a mieux. Il y a quelques semaines, la société française SexyPrivé, spécialisée en sextoys, lançait un modèle or 18 carats serti de 117 diamants. Valeur : 40 000 euros pour 150 grammes de bonheur vibrant et de luxe. Les amateurs de sports d'hiver auront quant à eux le loisir de s'adresser à l'une de ces sociétés fabriquant, de façon artisanale et exclusive, des skis en or blanc incrustés de diamants (42 000 euros), des spatules en acacia et balsa (12 000 euros)... Dans le même registre, on a aussi repéré une malle contenant l'attirail complet, un service d'entretien et de gardiennage du matériel, ainsi qu'un forfait à l'année à Courchevel (50 000 euros). Et il y a des amateurs... Surtout des milliardaires russes, pour qui le prix n'a aucune importance. Seuls comptent le beau, l'original et n'importe quel moyen de se distinguer des autres. Qui a dit que l'ère du bling-bling était révolue ?

Catherine Pleeck

En savoir plus sur:

Nos partenaires