Les recettes partagées d'Emmanuel Gaspart, chef inspiré de la cantine God Save The Cream

10/01/18 à 10:30 - Mise à jour à 10:33
Du Le Vif Weekend du 15/12/17

À la tête de la Néo-cantine bruxelloise God save the cream, il vient de financer avec succès un livre de recettes, Share ! , qui entend bousculer nos habitudes et repenser le bien-manger en toute convivialité.

Les recettes partagées d'Emmanuel Gaspart, chef inspiré de la cantine God Save The Cream

Emmanuel Gaspart © sdp

Prolongement

" On a énormément de demandes de gens qui veulent des cours de cuisine, mais c'est un métier tout à fait différent ; je n'en avais pas envie. Puis j'ai rencontré le photographe Frédéric Raevens lors d'un shooting et l'idée du livre a rapidement germé. " Initiateur de l'aventure God save the cream, Emmanuel Gaspart cultive une idée " goûtue et un peu rétro " de la gastronomie, servie par des ingrédients majoritairement bio, toujours de bonne qualité. Ce recueil de recettes doit transmettre l'esprit de l'établissement qui l'a inspiré.

Crowfundé

Après une suite de contacts avancés mais infructueux avec une maison d'édition belge, l'équipe décide de crowdfunder le projet. " C'est une alternative qui nous correspondait bien, et qui nous a permis de garder la main sur le final cut. " D'où la présence de l'illustratrice Karo Pauwels, qui s'est chargée du graphisme de l'ouvrage et l'agrémente de ses aquarelles. Fixé à 12 000 euros, l'objectif de financement est atteint et même dépassé, avec entre 300 et 350 livres déjà vendus en précommande.

>>> Voir la page sur KissKissBankBank

Oriental

Si l'inspiration de départ était plutôt britannique - d'où le nom du restaurant - les explorations culinaires de l'équipe l'ont amenée toujours plus à l'est, et c'est bien volontiers que le menu s'est imprégné de l'Asie et du Moyen-Orient - des cultures dont la cuisine se prête bien aux plats partagés. Cet attrait pour les mets exotiques explique d'ailleurs l'attention accordée aux épices, souvent mises à l'honneur dans les recettes du recueil.

Gourmand

" Notre créneau, ce sont les légumes gourmands. On veut sortir de l'idée du légume cuit à l'eau, déprimant, pour créer une sorte de comfort food végétarienne. " God save the cream ne bannit pas pour autant le poisson ou la viande, mais les propositions carnées sont clairement minoritaires sur le buffet. Une manière de ne se priver de rien, tout en répondant à certaines préoccupations sanitaires et environnementales, qui encouragent à revoir le ratio viande/verdure dans nos assiettes.

Partage

page extraite de Share! d'Emmanuel Gaspart

page extraite de Share! d'Emmanuel Gaspart © DR

" On voulait développer un concept différent, sortir du cadre trop strict entrée-plat-dessert et qui condamne l'hôte du jour à cavaler entre ses invités et ses fourneaux. " Fini le service, les recettes tarabiscotées nécessitant un matos de pro et deux heures de montage, place aux platées généreuses et à la convivialité, avec ces neuf tables comprenant chacune une dizaine de plats ; tout est servi en même temps et l'on y pioche et re-pioche selon ses envies. " C'est un livre de partage, c'est pour ça qu'on l'a appeléShare !"

God save the cream, 131, rue de Stassart, à 1050 Bruxelles. Le livre Share ! sera disponible fin janvier prochain dans différents points de vente. www.godsavethecream.be

Nos partenaires