Un Casablancas solo

29/12/09 à 08:32 - Mise à jour à 08:32

Source: Weekend

Assagi rayon alcool/drogues, nouveau père de famille, le chanteur des Strokes, à tête de pop-model, sort un premier solo de huit chansons qui lui sert occasionnellement de confessionnal.

Un Casablancas solo

Assagi rayon alcool/drogues, nouveau père de famille, le chanteur des Strokes, à tête de pop-model, sort un premier solo de huit chansons qui lui sert occasionnellement de confessionnal. Dans la première chanson, le catchy Out of the blue, Julian Casablancas chante ainsi My sadness turned to bitterness... my bitterness turned to anger. De la tristesse à l'amertume, puis à la colère, référence fait au succès tonitruant décroché par son groupe, non suivi de la mondialisation prédite. Les morceaux tutoient facilement les cinq minutes et se trouvent emballés dans des sonorités synthpop (une nouvelle fois) très années 80 (11th dimension). Mais contrairement aux deux derniers Strokes, ce disque-ci multiplie les titres lumineux, qui accrochent à la première écoute, radio-friendly comme ils disent...

PH.C.

En savoir plus sur:

Nos partenaires