Gastronomie, art et corps font leur festival à Bruxelles

Mon bistro d'été by Christophe Hardiquest

Faire se rencontrer l’art plastique et la gastronomie, c’est l’objectif de la scénographe culinaire belge Alexandra Swenden avec son événement bruxello-parisien L’oeuvre au corps. Du 19 mai au 18 juin, six chefs belges et français collaboreront avec six artistes internationaux le temps de trois ou quatre repas pour offrir une expérience unique à leurs convives.

A Bruxelles, ce sont les chefs étoilés Christophe Hardiquest (« Bon Bon »**), Karen Torosyan (« Bozar »*) et Nicolas Decloedt (« Humus X Hortense », étoile verte) qui ont répondu présent pour participer à l’aventure artistique et peu commune co-montée par la Galerie La Forest Divonne, présente dans les deux capitales.

Locavore convaincu et amoureux de la gastronomie belge, le premier toqué, doublement étoilé, a imaginé son menu en s’inspirant de ses rencontres avec l’artiste plasticienne française Rachel Labastie, dont le terrain de jeu est principalement l’argile. Maître-artisan, pour lequel le pâté en croûte n’a aucun secret, Karen Torosyan a, lui, échangé avec le tout aussi méticuleux et perfectionniste que lui, peintre californien, Jeff Kowatch. Et enfin, le chef le plus végétal de Bruxelles, Nicolas Decloedt a travaillé en étroite collaboration avec la sculptrice anveroise Tinka Pittoors, qui expose des créations baroques et colorées.

 Chaque artiste est appelé à aménager une partie du restaurant de son binôme, autour d’une table d’une dizaine de personnes, où seront assis les convives ainsi que l’auteur des créations. A leur tour, les toqués s’inspirent des œuvres pour créer une expérience culinaire unique qui sera déclinée en déjeuners ou diners. En parallèle, les deux galeries exposeront chacune les trois artistes associés au projet dans leur ville.

Le but de la manœuvre: proposer une expérience sensorielle qui mêle l’art, le goût et le corps; trois éléments qui ont toujours fasciné la scénographe, qui compte bien réitérer le concept dans le futur, mais sous d’autres formes.

Partner Content