Niko Romito, le nouveau maestro de la gastronomie

02/10/18 à 12:20 - Mise à jour à 04/10/18 à 10:20
Du Le Vif Weekend Black du 13/09/18

Encore méconnu du grand public, ce chef triplement étoilé, qui officie à Castel di Sangro dans les Abruzzes, incarne une gastronomie italienne des plus innovantes. Il a ouvert récemment un restaurant dans l'hôtel Bulgari de Milan, après ceux de Pékin, Dubai et Shanghai. Rencontre.

À l'entrée de Castel di Sangro, petite localité de 6 000 âmes sise le long de la strada statale 17 reliant Foggia, dans les Pouilles, à L'Aquila, dans les Abruzzes, au coeur d'un zoning regroupant des ateliers d'artisans et de négoces en tout genre, une enseigne lumineuse éclaire la nuit. Trois lettres rouges - ALT - derrière lesquelles se cachent une boulangerie flambant neuve et un petit spot gourmand qui fait davantage penser à un bar à l'italienne qu'à une osteria. Dans cet établissement sans prétention, on peut déguster un poulet frit de grande facture, des préparations au four et à la braise, ainsi que du pain maison, le tout signé Niko Romito, brillant chef italien et jeune père d'une nouvelle gastronomie. Non loin de là se trouve sa table triplement étoilée, Reale, située dans l'hôtel Casadonna, un ancien couvent du xve siècle reconverti, et qu'il dirige avec sa soeur, Cristiana.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires