Nuit silencieuse, nuit bénie: 7 chambres à coucher pour faire des rêves fous

En manque d’inspiration pour votre maison ou en quête de rêves décos ? Le Vif Weekend s’est plongé dans les archives et a rassemblé une série de joyaux de la décoration intérieure. Cette semaine : sept chambres à coucher qui sont si belles que vous ne voudrez même pas fermer les yeux la nuit.

Passer la nuit au musée

Le jeune Bruxellois Neo Thissen vit dans un véritable musée. Antiquaire et instagrammeur passionné, il ne recule pas devant l’abondance, dans sa chambre à coucher également ! Si le seul élément contemporain de son habitation est le lit, celui-ci est cerné de tableaux chargés d’histoire. Son terrain de chasse pour dénicher toutes les perles qui donnent une personnalité unique à sa chambre : la place du Jeu de Balle à Bruxelles.

“C’est génial parce qu’on est ici directement à la source. La plupart des marchands sont en fait des vide-greniers, auxquels on fait appel après un décès ou un héritage. Cela signifie qu’ils emportent tout, de ce qui ne vaut rien aux plus grands trésors. Il n’y a pas encore eu de pré-sélection, personne n’y a encore repéré les meilleures pièces, comme dans les Petits Riens aujourd’hui. Et c’est cela qui rend la recherche si passionnante”, dit-il… Au final, cette chambre pourrait paraître encombrée mais le miroir placé derrière la tête de lit renforce la sensation d’espace et la luminosité de l’endroit, le rendant hautement esthétique.

A lire aussi: Visite de l’appartement de l’antiquaire bruxellois Neo Thissen, véritable maison-musée

Une nuit dans un parc d’attractions

Deux jeunes d’une vingtaine d’années ont pris sous leur aile l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Demeyer pour créer un projet passionnel inédit. Le résultat final: un monde fantastique sur mesure. « Les clients ont souvent l’impression de pénétrer dans un parc d’attractions, témoignent les résidents. Ils sont curieux de savoir ce qui se passe derrière chaque coin et laissent leurs doigts glisser sur les différentes textures. Mais nous aussi, nous restons surpris à chaque instant. » Dans la chambre, par exemple, Demeyer a combiné des chinoiseries sur les armoires avec des imprimés géométriques art déco et un tapis tigre… pour des nuits sauvages.

Dans la chambre à coucher, les chinoiseries sur les garde-robes contrastent avec des motifs Art déco et un tapis tigré.
Dans la chambre à coucher, les chinoiseries sur les garde-robes contrastent avec des motifs Art déco et un tapis tigré.© JAN VERLINDE

A lire aussi: Élévation: à Gand, un penthouse avec un petit air de parc d’attractions

Au gré de ses envies

Ayant vécu de graves problèmes de santé, la créatrice de bijoux Jasmien Witvrouwen a aujourd’hui décidé de profiter plus que jamais de la vie. Et son intérieur traduit cette volonté de lâcher prise et de suivre ses envies sans limites. Elle n’hésite donc pas à mixer les teintes et les matières sans codes préétablis.

Comme dans cette chambre à coucher où le lit, d’une grande simplicité formelle, dialogue avec un mur en briques peintes en blanc et un papier-peint au motif ultrachargé, offrant un joli contraste. Les coussins aux tons vifs, savamment choisis, finalisent l’espace de nuit, dans ce logis haut en couleurs.

A lire aussi: Visite de la maison extravagante de la créatrice de bijoux Jasmien Witvrouwen

La paix dans l’agitation

Un bon intérieur est un autoportrait de ses occupants, c’est le cas du penthouse de Paulette Van Hacht. « Un intérieur sans sel, ce n’est pas ce que je voulais, explique l’entrepreneuse de la boutique vintage Paulette in ‘t Stad. Mais lorsque les pièces ont été peintes dans ces couleurs vives, sans mes meubles, j’ai été choquée. Je suis très heureuse du résultat et je me sens bien ici ».

Elle a étendu l’interprétation éclectique de son intérieur à la chambre à coucher, où elle a créé un cocon douillet à l’aide d’un tapis berbère, d’un couvre-lit coloré et de pièces anciennes telles qu’un paravent bleu, entre autres.

Cet intérieur surprend par ses combinaisons audacieuses entre des tapis berbères, des objets anciens et des textiles colorés. Les rideaux sont faits de vieux saris.© JAN VERLINDE

A lire aussi: La couleur, même pas peur! Visite d’un appartement inspiré par Frida Kahlo à Anvers

Héritage hipstorique

Si l’on en croit le rapport de tendances de Pinterest, nous commencerons à voir de plus en plus de Hipstoric Homes en 2023 : des intérieurs branchés où les antiquités sont honorées au lieu d’être rangées. Dans un bâtiment insolite des années 1940, un couple d’artistes, Jacqy duVal, l’a expérimenté avec des meubles modernes et des trouvailles du marché aux puces. Ceux qui travaillent si passionnément avec les couleurs n’ont pas non plus hésité à les utiliser dans la maison. La chambre a donc été entièrement peinte en noir et complétée par des objets uniques tels qu’un candélabre spectaculaire et une chaise antique. De plus, le lit à baldaquin semble être l’endroit idéal pour rêver d’un passé lointain.

A lire aussi: Le style « hipstorique », ou l’art de donner un (joli) coup de vieux à votre intérieur

Comme un poisson dans l’eau

Un jour, l’architecte Bart Lens se promenait dans Nieuwpoort et a vu un notaire apposer un panneau « à vendre ». Il a immédiatement acheté la bicoque et l’a décorée sur le thème du poisson : toutes sortes d’accessoires et de détails font référence à la mer et à ses habitants. Les chambres sont décorées avec des murs en noyer et finis avec du vernis de bateau, comme dans une cabane. Même l’acoustique rappelle celle d’un bateau : les voix y sont étouffées, comme si elles se recroquevillaient devant les couloirs à l’extérieur.

L’aspect vernissé du bois apporte une touche navale en plus, en rappelant la finition des yachts.© JAN VERLINDE

A lire aussi: Visite d’une maison en pain d’épices typique de Nieuport, traversée par le vent marin

Retour dans le temps

Que faites-vous d’un bungalow brutaliste de 1969 ? Eh bien, vous le laissez complètement dans son jus. C’est du moins la décision d’Eef Rombaut et Koen Keppens. Le résultat est une maison à mi-chemin entre une machine à remonter le temps et un décor de film à la Mad Men. Même la chambre principale, avec ses panneaux muraux en tissu et son tapis de sol, a ainsi été laissée entièrement dans son style d’origine.

La chambre à coucher des parents, avec ses panneaux en textile, est restée entièrement dans son jus.© VERNE

A lire aussi: Forest Jump: un pavillon vintage au coeur des bois

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content