"Tu as dit non, mais tu voulais dire oui ", "tu l'as bien cherché" ou encore "Tu savais très bien ce que tu faisais" sont autant de phrases bateaux souvent utilisées par des violeurs pour tenter de se dédouaner. Placées dans un contexte différent, celles-ci n'en semblent que plus absurdes.

C'est ce que nous montrent ces trois vidéos créés par l'agence 101-North Marketing pour cette nouvelle campagne du mouvement "It's on us", soutenu par Barack Obama lorsqu'il était encore président.

On y voit des femmes utilisant les mêmes excuses pour justifier un comportement inapproprié:

"Tu as dit non, mais tu voulais dire oui ", "tu l'as bien cherché" ou encore "Tu savais très bien ce que tu faisais" sont autant de phrases bateaux souvent utilisées par des violeurs pour tenter de se dédouaner. Placées dans un contexte différent, celles-ci n'en semblent que plus absurdes. C'est ce que nous montrent ces trois vidéos créés par l'agence 101-North Marketing pour cette nouvelle campagne du mouvement "It's on us", soutenu par Barack Obama lorsqu'il était encore président. On y voit des femmes utilisant les mêmes excuses pour justifier un comportement inapproprié: