Les secrets de beauté de la Princesse Diana enfin révélés

12/08/14 à 12:42 - Mise à jour à 12:42

Source: Weekend

Mary Greenwell était la maquilleuse attitrée de la Princesse Diana, décédée en 1997. Elle se confie pour la première fois depuis la mort de la princesse sur son expérience à ses côtés et notamment sur ses rituels et astuces de beauté.

Les secrets de beauté de la Princesse Diana enfin révélés

© Reuters

C'est en 1991, lors d'une séance photo réalisée par Patrick Demarchelier pour la magazine Vogue que Mary Greenwell et Lady Di se rencontrent. Le courant passera immédiatement entre les deux femmes et elles collaboreront pendant de nombreuses années. Diana est devenue une icône de style et elle est encore de nos jours une grande source d'inspiration. Pour Mary Greenwell, il est temps de dévoiler les secrets de beauté de la princesse disparue tragiquement il y a 17 ans.

Dans une interview accordée au Stylist Magazine, Mary Greenwel qui travaille aussi pour Uma Thurman et Cate Blanchett, déclare que Diana ne se couchait jamais sans se démaquiller complètement le visage, afin de pouvoir se maquiller sur une peau parfaitement nettoyée le lendemain matin. Elle limitait aussi au maximum sa consommation d'alcool, car elle connaissait ses effets néfastes sur sa peau. Pour Mary Greenwell, la princesse avait une "peau parfaite". Greenwell a aussi appris à Diana à ne pas utiliser d'eye-liner bleu, car des yeux bleus en combinaison avec de l'eye liner de la même couleur est, pour elle, une erreur de beauté assurée. Sa routine beauté à copier est en définitive assez simple, sans osten­ta­tion. "Nous commen­cions toujours avec une crème hydra­tante, un fond de teint ton sur ton pour aller avec la couleur de sa peau, un anti-cerne pour rehaus­ser le contour des yeux. Un mascara, un léger blush et un rouge à lèvres en fonc­tion de son humeur du jour. Je lui ai toujours dit de bien appliquer son mascara à la racine de ses cils", explique la make-up artist au magazine. "Diana était très ouverte au sujet de son style et elle était toujours partante pour essayer de nouvelles choses", déclare encore Greenwell dans le Stylist Magazine.

(LVR/Trad: Ca.L)

En savoir plus sur:

Nos partenaires