Quand les gestes en disent plus que les mots

05/08/14 à 13:27 - Mise à jour à 18/05/15 à 16:21

Source: Weekend

L'expert en communication Eric Goulard entend nous apprendre à comprendre et maîtriser l'intelligence non verbale.

Quand les gestes en disent plus que les mots

© Carole Wilmet

LE PITCH

'Comprendre et maîtriser l'intelligence non verbale' est un livre signé par un expert en communication, Eric Goulard, qui entend nous apprendre à comprendre et maîtriser l'intelligence non verbale, d'une part, en nous poussant à utiliser la puissance du langage corporel "pour démultiplier le potentiel de nos émotions positives" ; d'autre part, en nous aidant à "déchiffrer les sentiments et l'humeur des gens" qui nous entourent. Et ce parce que nous sommes des mammifères sujets à des réflexes - gestes, transpiration, rougeurs... - le plus souvent incontrôlables qui trouvent leur origine dans notre système limbique, soit une partie du cerveau qui "analyse les informations captées par les organes des sens et réagit lorsqu'un danger se présente. Du haut du visage au petit orteil, aucune partie du corps n'est laissée de côté."

ON RETIENT Selon le psy américain Albert Mehrabian, les mots ne représenteraient qu'environ 7 % des échanges lors de l'interaction entre des personnes, contre 55 % pour les gestes et 38 % pour "le non-verbal de la voix" - rythme, intonations, etc. Bien utilisés, ces plus de neuf dixièmes de la communication peuvent donc être une arme de persuasion massive ! Un autre chiffre très parlant concerne le début d'une relation : "Les trente premières secondes sont cruciales. Les trente suivantes confirment à notre interlocuteur son premier ressenti. Après une minute, notre sort est souvent scellé." Ainsi, si quelqu'un arrive vers vous, épaules de face et pieds pointés dans notre direction, on peut immédiatement en déduire qu'il est heureux de nous rencontrer. S'il apparaît avec une épaule sur le côté et un pied vers l'extérieur, c'est moins sûr...

EN PRATIQUE

Puisque "les mains et les doigts sont une extension du cerveau", on a expérimenté quelques trucs pour savoir quoi faire de nos menottes lors d'un entretien. La première règle à respecter : toujours les montrer, donc éviter de les garder en poches, pour rassurer la partie adverse. Deuxième conseil : mettre nos paumes à plat (sur la table ou ses genoux), idéalement orientées vers le haut, l'inverse ou les poings fermés exprimant plus d'agressivité. Ensuite, libre à nous d'utiliser les gestes pour appuyer nos phrases mais à une condition : revenir à la position de base, mains posées, à la moindre question stressante ou contrariété. Un petit truc, si on désire s'imposer davantage : placer la main sur la hanche, histoire d'élargir sa carrure, tout simplement. La dernière chose à soigner : la poignée de salutation, pas trop molle... et pas moite. Le secret ? Garder sa paume sur son pantalon ou dans sa poche, pour bien l'assécher, juste avant l'entretien. Enfantin !

Comprendre et maîtriser l'intelligence non verbale, par Eric Goulard, Editions Quotidien Malin, 256 pages.

PAR FANNY BOUVRY

Nos partenaires