150 restos à moins de 50 euros : pour ceux qui aiment manger sainement (2/8)

22/09/17 à 13:06 - Mise à jour à 13:12
Du Le Vif Weekend Black du 15/09/17

Faire le plein de légumes, respecter la pyramide alimentaire et soigner son empreinte carbone ? Ne cherchez plus, c'est par ici que ça se passe !

150 restos à moins de 50 euros : pour ceux qui aiment manger sainement (2/8)

Faire le plein de légumes. © LUCIA CALFAPIETRA

Bel Mundo

Bel Mundo

Bel Mundo © DR

Ceci n'est pas une adresse. C'est une utopie devenue une réalité. A Molenbeek, Bel Mundo fait pousser ses propres légumes à l'arrière du bâtiment qui l'abrite - le site Belle-Vue - dans un potager de 1 500 m2. L'enseigne pratique également le " zéro déchet ", la réinsertion sociale et l'économie durable. Le tout pour un horizon qui devrait être celui de tout projet food : l'humain. Le lunch ? Il s'affiche sain et succulent pour un prix dérisoire - 1,50 euro le potage et 7,50 euros le plat du jour. Genre ? Une purée épaisse présentée avec une généreuse portion de crevettes grises, de fromage frais et d'herbes aromatiques - oseille, roquette, mâche et chou frisé. A tomber.

41-43, quai du Hainaut, à 1080 Bruxelles.

Tél. : 02 669 08 45.

www.ateliergrooteiland.be

Entre nous

Sara Lenzi, une jeune Napolitaine débarquée à Bruxelles, s'est mise en tête de diffuser du bonheur au coeur d'un quartier " gris ", celui de la gare du Midi. Flanqué de grandes baies vitrées, le lieu se découvre comme un rectangle ponctué par une table d'hôtes, un mur dédié aux plantes aromatiques, une étagère chargée de bons produits et un îlot central en bois clair. Les fournisseurs ? De proximité, c'est juré : légumes de chez Vert d'Iris (Anderlecht), poissons de chez Pintafish (Louvain) ou viandes de la Ferme de L'Escafène (Ragnies). Tout cela est décliné en ciabatta (5 euros), plat du jour (15 euros), soupe (5 euros), pâtes (12 euros) chaudement recommandées et un buffet de légumes (11 euros).

29, rue de Mérode, à 1060 Bruxelles.

Tél. : 02 537 63 18.

www.entrenousbxl.com

Henri & Agnès

Henri & Agnès

Henri & Agnès © DR

L'adresse propose un repas de midi, en terrasse, assez déroutant. On fait comment ? On commande une lunch box au rez-de-chaussée et on va la déguster six étages plus haut dans un décor de palettes de transport recyclées. Pas de soleil ? Pas grave, on reste en bas dans une ambiance de cabane scandinave pour savourer une cuisine inspirée par Yotam Ottolenghi, à Londres, ou Rose Bakery, à Paris. Le résultat ? Des assiettes variées pleines de couleurs et de saveurs renforcées par des jeux sur les textures et les cuissons : mousse de betterave à la grenade ; panais rôtis au miel ; crème de topinambour avec purée de noix de cajou... Comble du bonheur, les desserts sont délicieux, à l'instar du merveilleux ou de la pavlova.

48, rue Véronèse, à 1000 Bruxelles.

www.henrietagnes.com

Kitchen 151

Dans un décor aux murs vert pâle qu'ornent quelques plantes, les plats se suivent et se partagent sans compter. De gros dés de pastèque juteux (10 euros) mêlent leur tendre sucrosité à la feta, aux olives, au persil plat et aux lamelles d'oignons rouges. Des sardines s'avancent en ceviche (12 euros) ponctuées par des rondelles de piment. Le calamar (14 euros), quant à lui, s'est doré la pilule à la plancha. Sans oublier une shakshuka boostée aux Kalamata et aux tomates cerises. L'ail, le citron, les épices... une vraie fête ! Cette enseigne aux lignes modestes convoque tout le bassin méditerranéen dans l'assiette, du Portugal à la Grèce, en passant par Israël. Courte mais pertinente sélection de vins.

145, chaussée de Wavre, à 1050 Bruxelles.

Tél. : 02 512 49 29.

Wabi

Cette néo-cantine sombre et stylée, qui restaure sain et léger, s'est ouverte à deux pas des étangs d'Ixelles. Une énième cambuse à quinoa ? Certes, on en trouve au tableau noir et au comptoir mais les suggestions ne se limitent pas à cette pseudo-céréale venue d'Amérique du Sud. A la carte, il y a également les fameux " wabi ", galettes de froment fourrées, quelque part entre les chapati indiens et les burritos mexicains. Et surtout de belles variations - courtes mais de saison - sur les légumes via des " super bowls ". Le bon plan ? L'adresse vend de petites barquettes que l'on peut déguster au bord de l'eau toute proche.

49, rue Antoine Labarre, à 1050 Bruxelles.

Tél. : 02 649 44 90.

Le Canard Sauvage

Mobilier glané aux puces ou luminaires, tout ici est à vendre. On aime les toiles cirées jaunes qui plantent une atmosphère sans chichis. Ainsi que les concerts qui ambiancent le tout. La carte est simple, elle propose quelques préparations qui changent chaque jour (13 euros le plat) : chili con carne, tartine de houmous, soupes... ou encore asperges à la flamande et maquereau fumé qui restent un beau souvenir. Idem pour les boissons sélectionnées avec justesse. C'est flagrant pour les bières qui avancent des références artisanales comme la Brasserie de Jandrain, Dupont ou Val-Dieu.

194, chaussée de la Hulpe, à 1170 Bruxelles.

Tél. : 02 230 10 57.

www.canardsauvage.org

Les Filles

Avec Les Filles, Line Couvreur a forgé un concept de restaurant-table d'hôtes imparable qui se retrouve jusque dans le Parlement européen. Le pitch ? On se sert à même les casseroles, comme à la maison. Les propositions changent sans cesse. Ici aussi, les produits sont locaux, artisanaux et de saison. Le tout certifié bio, dans un décor épuré qui porte la signature du bureau d'architectes Lhoas & Lhoas. Un coin épicerie fine, avec notamment les excellents produits espagnols de la Buena Tierra, permet de prolonger le plaisir à domicile. On ne rate surtout pas le brunch (samedi, dimanche et jours fériés) en service libre.

46, rue du Vieux Marché aux Grains, à 1000 Bruxelles.

Tél. : 02 534 04 83.

Egalement 4, rue Jean Chapelié, à 1050 Bruxelles.

Tél. : 02 218 18 15.

www.lesfilles.be

Grand Maison

Bar à expressos aux contours arty, ouvert par une graphiste et une architecte, Grand Maison cultive l'humour avec sa pancarte : " Tous les jours, il y a un mec qui nous demande si on fait des cafés ! " L'endroit ne se contente pas de dérider, il jongle également avec de petites préparations décomplexées et dans l'air du temps. Ainsi de ce pâté de campagne (5,50 euros) servi avec un petit pain aplati et des légumes lacto-fermentés - notamment du chou - qui viennent réveiller l'ensemble. On aime aussi la terrine réalisée à partir de la mozzarella belge Buffl'Ardenne. Terrasse à deux pas de la Meuse.

37, Quai de la Goffe, à 4000 Liège.

Tél. : 0484 47 79 93.

www.grandmaison.be

Quadras Brasserie

Quadras Brasserie

Quadras Brasserie © DR

Terre des confins, l'est de la Belgique n'est pas reconnu à sa juste valeur gastronomique. C'est regrettable. Il ne faut pas passer à côté du travail de Ricarda Grommes qui officie au restaurant Quadras. Si la version étoilée n'est pas accessible à toutes les bourses, la brasserie affiche des prix plus doux. Le décor chic et boisé accueille une approche qui féminise le terroir. A la fois cultivé et trahi, il est sublimé. On en prend la mesure ne serait-ce que par le biais du menu " 3 services " à 42 euros. Ravioli aux poissons, épinards et écume de citronnelle, blanc de caille juteux... On se laisse aller, c'est une valse.

53, Malmedyer Strasse, à 4780 Saint-Vith.

Tél. : 080 22 80 22.

www.restaurant-quadras.be

La Gare d'Hamois

La Gare d'Hamois

La Gare d'Hamois © DR

Avertissement : La Gare d'Hamois ne s'offre à moins de 50 euros le couvert qu'à la faveur d'un menu. Deux possibilités, soit le " 3 services " à 37 euros, soit le " 4 " à 45 euros. Sans aucun doute, il s'agit d'opportunités à ne pas manquer pour faire la connaissance d'un chef léger et inspiré, Grégory Gillain. La preuve par le plat ? Des filets de rouget à la cuisson exemplaire qui s'avancent fièrement avec de l'artichaut à la barigoule, des petits pois et une raviole attendrie par une crème fenouil-artichaut. Le cuisinier n'est pas passé en vain par L'Eau Vive. En bonus, une déco à l'élégance intemporelle - briques nues, comptoir et plafond de bois clair, structure métallique et luminaires en osier... - qui a pris ses quartiers dans une ancienne gare.

45b, chaussée de Liège, à 5360 Hamois.

Tél. : 083 22 05 49.

www.lagaredhamois.be

Tero

Tero

Tero © DR

Derrière cette enseigne, on trouve Caroline Stevenart. Celle-ci signe une cuisine vivante avec une attention portée au végétal pensé comme carburant fondamental de l'organisme, notamment au travers d'une belle collaboration avec la Ferme des Rabanisse (légumes et viandes). La chef puise dans le répertoire des cuisines du monde : vinaigrette à l'umeboshi, cette prune japonaise saumurée, coleslaw, houmous... Le tout en plats à partager assez jubilatoires. A cette approche répond une mise en scène pure : colonnes en métal, troncs d'arbres apposés aux murs... Pour ne rien gâcher, la question du vin est abordée avec sérieux - Marcel Lapierre, pinots noirs de Fanny Sabre...

56, rue de Champles, à 1301 Bierges.

Ouverture d'un second restaurant en septembre au 1, rue Saint-Bernard, à 1060 Bruxelles.

www.tero-restaurant.com

Le Bouchon

Moelleuses rillettes de truite accompagnées de crackers aériens et relevées d'un curry rouge ; tendre ventrèche de thon faisant place à une galette de farine de lentilles, lamelles de piquillos et sauce rouille ; cabillaud arctique juste saisi à la plancha et rehaussé d'huile de sésame, de salsifis rôtis, de purée de salsifis et de kimchi de céleri-rave ... tel est le registre de haut vol dans lequel évolue Valérie-Anne Dupont. C'est d'autant plus léger et sain que les portions sont calibrées en tapas. Le tout pour une adresse qui cultive le goût de la transparence avec une cuisine ouverte sur la salle dont on ne manque rien depuis une table haute. Mention pour les vins choisis loin des sentiers battus, comme le chignin savoyard de Jean-François Quénard.

18, rue Haute Marcelle, à 5000 Namur.

Tél. : 081 22 85 70.

www.lebouchonnamurois.be

Wine & More

Wine & More

Wine & More © DR

D'accord, tout à la carte du Wine & More n'est pas sacro-sain. Un burger y traîne, même s'il est de colin, et l'une ou l'autre croquette y promène sa graisse. Il reste que l'endroit est idéal pour un compromis lorsque l'un des convives est soucieux de diététique. Dorade grillée, dos de cabillaud servi avec une vinaigrette à manger, huîtres, sardines... On respire. Le tout pour une enseigne que Carl Gillain, le chef de l'Agathopède à Namur, pilote à distance, par le biais d'un fidèle lieutenant, Youri Cymbalenko. Branché vin ? Il est possible d'opérer un choix parmi les 800 références et 20 000 bouteilles proposées dans la boutique (droit de bouchon de 15 euros).

496, chaussée de Marche, à 5100 Erpent.

Tél. : 081 35 43 69.

www.wineandmore.be

De Vijf Seizoenen

De Vijf Seizoenen

De Vijf Seizoenen © DR

Jonas et Laurence Haegeman ont dernièrement repris le restaurant familial créé par leurs parents, il y a vingt ans. Ils y servent des plats qui flairent bon la nature, où les légumes locaux et les herbes cueillies dans les Ardennes flamandes jouent un rôle prépondérant. Le tout combiné à des poissons de la mer du Nord issus de la pêche durable ou des viandes et volailles provenant de petits producteurs. La créativité n'est pas en reste, à l'instar de ce yaourt aux myrtilles dans lequel on retrouve... du chou rouge fermenté. Quant au décor, il est en phase avec la pureté des mets.

5, Kasteelstraat, à 9660 Brakel.

Tél. : 055 42 84 48.

www.devijfseizoenen.be

Potiron

Dirk Ver Heyen et Sophie Fleerackers sont les fiers propriétaires d'un potager et d'un jardin aromatique de 1,5 hectare. Chez Potiron, ils proposent des assiettes dans lesquelles leur récolte endosse le rôle principal. Les suggestions végétariennes ne manquent donc pas à la carte comme les risottos à base de légumes confits, les artichauts tièdes farcis à la coriandre ou les raviolis de légumes au coulis de tomates. Pour le reste, l'adresse reste un restaurant plutôt classique qui sert tant du foie gras que du steak tartare ou du vol-au-vent. Le chef essaie néanmoins d'apporter sa propre touche créative, accompagnant par exemple une pièce de porc d'une succulente purée d'orties. L'intérieur est rustique et une terrasse couverte accueille les convives durant la saison estivale.

73, Geelsebaan, à 2460 Kasterlee.

Tél. : 014 85 04 25.

www.potiron.be

Graanmarkt 13

Graanmarkt 13

Graanmarkt 13 © DR

Disposant d'un potager en toiture et encourageant la production de miel urbain, ce restaurant est plus qu'une énième adresse bio tendance. Et ce grâce à l'indéniable créativité dont fait preuve le chef Seppe Nobels qui met brillamment les légumes locaux en musique. L'homme est passé par plusieurs grandes tables - comme Maison Bru à Eygalières - et se sert judicieusement de son bagage pour proposer des plats goûteux et sains, à l'image de ce mets qui allie carottes, chou farci à la russe, citronnelle et graines de moutarde. Le cuisinier lutte également contre la surpêche en travaillant avec des poissons moins connus de mer du Nord. L'établissement est situé au rez d'un immeuble qui abrite également une boutique de mode.

13, Graanmarkt, à 2000 Anvers.

Tél. : 03 337 79 92.

https://graanmarkt13. com

't Vlierhof

't Vlierhof

't Vlierhof © DR

Convaincu de l'importance de manger sainement, Dominique Vreven confectionne ses pains et pâtisseries à base d'épeautre bio et de kamut, importe lui-même ses citrons d'un producteur bio espagnol et a travaillé ces trente dernières années à la mise en place du beau potager entourant son restaurant. Il y fait non seulement pousser des légumes indigènes mais aussi de plus exotiques comme les tomatilles, les épinards cristal et les asperges sauvages. Le résultat : des mets aux saveurs naturelles, à l'instar de ces asperges, servies avec de l'oseille argenté, de l'ail sauvage, du cresson, du yaourt et du pecorino. Dans chaque menu, le chef propose également des suggestions végétariennes.

57a, Hasseltsestraat, à 3740 Bilzen.

Tél. : 089 41 44 18.

www.vlierhof.be

Naturell

Naturell

Naturell © DR

Si Lieven Lootens est réputé pour son restaurant 't Aards Paradijs, à Merendree, il propose ici une cuisine plus accessible et abordable dans le centre de Gand. Bien que l'ADN de la première adresse soit bel et bien palpable dans la seconde, l'accent est mis sur les légumes et les herbes, comme dans ce plat végétarien à base d'asperges, de ricotta et de barbe des moines, un légume salé italien. Quant à son anguille orientale, le chef l'accompagne de concombre, d'algues et de salicorne. Les végétaux tiennent aussi un rôle au sein de certains desserts comme la glace au fenouil et poire épicée à déguster avec un morceau de gorgonzola. Le tout dans un intérieur aux airs de forêt enchantée, avec chaises vertes et éclairages romantiques accrochés à des branches.

10, Jan Breydelstraat, à 9000 Gand.

Tél. : 09 279 07 08.

www.naturell-gent.be

Wild

Wild

Wild © DR

Elles-mêmes végétariennes, Chiara et Caterina ne trouvaient que peu de restaurants adaptés dans leur quartier d'Anvers. Aujourd'hui, elles donnent l'exemple dans leur petite enseigne aux airs de salon et combinent aubergines fumées, tahini, origan, sumac et sésame, ou encore tarte aux pommes vegan, dattes et amandes. Outre le côté sain de leurs plats, le style culinaire de ces soeurs italo-suisses prend ses racines dans la Botte. Ainsi, le testarolo au pesto est un plat de pâtes rappelant la ville de Gênes. Côté aménagement, le tandem a privilégié le mobilier de seconde main et tapissé les murs de ses propres oeuvres - l'une dessine, l'autre photographie.

21, Grote Pieter Potstraat, à 2000 Anvers.

Tél. : 0477 44 53 12.

Facebook : Wild Antwerp

Nos partenaires