Le "borecore", la nouvelle lubie des ados

05/05/15 à 12:58 - Mise à jour à 12:59

Source: New York Times

Une photo d'une éponge dans un évier, de toilettes ou encore d'un canapé, voilà ce que partagent maintenant les adolescents sur les réseaux sociaux. Ce nouveau phénomène, appelé borecore, marque l'hégémonie du " partage du rien ".

Le "borecore", la nouvelle lubie des ados

Les ados racontent combien ils s'ennuient sur les réseaux sociaux © istock

Les jeunes s'ennuient et le font savoir. Après la mode du "normcore",qui revendiquait une sorte de non-style vestimentaire, vient l'attitude du borecore, sorte de protestation passive des ados.

Car le borecore, c'est avant tout "l'art de s'ennuyer grave". Cela fait maintenant un mois que les jeunes américains affichent leur nonchalance à la face du monde en postant, sur les réseaux sociaux comme Twitter ou Vine, de courtes vidéos sous forme de post déprimant. Plus c'est vide et insignifiant, mieux c'est. "Quelqu'un m'a envoyé un SMS", "Bonjour, je m'appelle Pedro" ou encore "Je m'ennuie tellement que je prends des selfies avec mon ours en peluche", ces statuts sont tous associés au hashtag #bored ou "ennuyé" en français.

Une des nombreuses vidéos Vine illustrant le phénomène:

Le phénomène s'est propagé chez nos voisins français puisque le hashtag #jmefaisiech a été créé, suivant la mouvance américaine.

Des modes et des mouvances pleines de contradictions puisqu'il y a deux ans à peine, c'était l'acronyme #YOLO (pour You Only Live Once - On ne vit qu'une fois) qui avait le plus de succès auprès des jeunes. Un message qui incitait à la fête, une sorte de "Carpe Diem" des ados, et qui se retrouve en totale opposition avec l'idée de fainéantise propagée par le borecore.

Nos partenaires