Le top belge Hanne Gaby lève le voile sur son intersexualité

25/01/17 à 15:44 - Mise à jour à 26/01/17 à 08:33

Source: Usa Today

Fille ou garçon ? C'est la première question que l'on pose lorsqu'un enfant vient au monde, mais parfois, la réponse ne va pas de soi. Mannequin androgyne pour Chanel, Dior, Prada et Alexander Wang, la jeune Belge Hanne Gaby Odiele a révélé ce lundi être "intersexe", et fière de l'être.

Le top belge Hanne Gaby lève le voile sur son intersexualité

© Imaxtree

Ce lundi 23 janvier, le top belge Hanne Gaby Odiele a décidé de briser les tabous en se confiant à USA Today sur son intersexualité: "J'ai atteint un moment de ma vie où je sens que je suis prête à partager cette importante part de ma personnalité", a-t-elle dit avant d'ajouter: "il est temps pour les personnes intersexes de sortir de l'ombre, d'affirmer notre statut, de laisser la honte derrière nous et de nous exprimer".

Qu'est-ce que l'intersexualité?

Beaucoup de questions et de confusions subsistent aujourd'hui quant à la définition de l'intersexualité, ou intersexuation, qui touche presque 2% de la population. Les personnes intersexuées naissent avec une ambiguïté sexuelle visible : leurs organes génitaux sont difficiles à définir ou sont atrophiés, si bien qu'il est impossible de définir ces personnes comme "homme" ou "femme" selon les standards habituels.

Souvent désemparés, les parents d'un enfant intersexué en appellent à la médecine. Quant à la société, elle ne reconnait que deux sexes. Difficile donc pour une personne intersexuée de s'affranchir du regard des autres et de faire reconnaître son identité sexuelle. L'intersexualité n'est pas considérée comme une maladie même si des problèmes de santé peuvent survenir avec le temps.

A lire aussi, le portrait d'Hanne Gaby réalisé par notre journaliste mode

Laissez le choix aux enfants

Le choix de l'intervention chirurgicale précoce pose donc la question du genre et du devenir des enfants intersexués tout en leur conférant une identité sexuelle irréversible.

Comme de nombreux enfants dans son cas, Hanne Gaby a été opérée sans son consentement. À 10 ans, elle a subi une première opération afin de lui retirer les testicules, à ce moment encore invisibles. C'est à l'âge de 18 ans qu'elle a subi une opération de reconstruction vaginale très douloureuse. Ces interventions chirurgicales gravent dans le marbre l'identité sexuelle de la personne, qui durant toute sa vie devra suivre un traitement hormonal.

"On avait dit à mes parents que je risquais d'avoir un cancer sans cette opération et que je ne me développerais pas comme une fille normale. Après l'opération, j'ai constaté que je ne pourrais pas avoir d'enfants, je n'avais pas mes règles. J'ai su que quelque chose n'allait pas chez moi."

Mannequin engagé

Aujourd'hui, Hanne Gaby est mariée avec le mannequin John Swiatek et vit désormais à Manhattan. Elle a décidé de briser le tabou: "Je veux éveiller les consciences et mettre en lumière les opérations irréversibles et non nécessaires qu'on doit supporter étant enfant", explique-t-elle au journal USA Today.

Si le mannequin fait cette révélation aujourd'hui, c'est pour la bonne cause. Elle est en effet devenue l'égérie de l'association interACT Advocates for Intersex Youth, qui milite en faveur des personnes nées intersexes. Elle veut lutter pour que les enfants aient le choix de suivre ce lourd traitement médical ou non. Son coming-out intervient aussi peu de temps après que le premier certificat d'intersexualité ait été délivré aux USA.

Ne pas confondre "Intersexualité" et "hermaphrodisme"

L'intersexualité désigne l'état un être humain dont les organes génitaux présentent un mélange de caractères à la fois mâles et femelles, de sorte qu'on ne peut préciser la nature réelle de son sexe. L'individu va présenter des caractères sexuels communs aux deux sexes. Cette différence peut être visible dès la naissance ou s'observer plus tard, à l'âge de la puberté.

L'hermaphrodisme se distingue légèrement de l'intersexualité. Par une action biologique, l'individu peut être morphologiquement homme et femme de façon simultanée ou alternée. L'hermaphrodisme est considéré, tout comme l'intersexualité, comme une maladie congénitale, même si cet état n'entraîne aucune pathologie.

Julie Toussaint (stagiaire)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos