Le gang de copines remplace l'idéal masculin

16/11/17 à 13:30 - Mise à jour à 13:34
Du Le Vif Weekend du 17/11/17

Le segment des parfums ciblant les femmes de moins de 35 ans est devenu la locomotive d'un marché de plus en plus morcelé. Les campagnes qui soutiennent ces sorties se doivent d'embrasser les codes d'une génération obsédée par l'image, en particulier celle qu'elle aime donner d'elle-même. Le gang de copines y remplace de loin l'idéal masculin.

Il est toujours bon de maîtriser son sujet, Christine Nagel en sait quelque chose, elle qui vient de signer le " parfum des filles d'Hermès ", en confessant avec tendresse " en avoir à la maison, de ces modèles-là ". Mais les désirs supposés de ces jeunes femmes nées entre 1981 et le tournant du millénaire, et donc membres de la si désirable génération Y, ne sont pas si faciles à cibler. Ils font dès lors l'objet de toutes les attentions des gourous du marketing, comme si le futur de notre société de consommation en dépendait - ce qui est sans doute vrai.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires