Eh ben vous savez quoi ? Ça commence à me plaire, cette Tournée Minérale et tous ces petits défis qui font que, désormais, tous les matins, je me réveille frais comme un gardon (même si je n'ai jamais bien compris cette expression), détendu comme une grue (celle-là, c'est moi qui l'ai inventée) et joyeux comme un pinson (promis, c'était la dernière expression). Bref, c'est sympa comme... tout. Et je maintiens ce que j'avais déjà constaté au terme de la première semaine : c'est "plus facile que ça en avait l'air".

Je dois dire que Sarah-la-Coach est plutôt clémente avec moi, me proposant des challenges qui sont entièrement à ma portée et qu'il est parfaitement possible de réussir sans avoir gagné sept fois Koh-Lanta. Je ne parle même pas du défi n°6, qui consistait à diminuer - voire stopper - le café. Visionnaire comme je suis, j'ai arrêté les espresso, les macchiato et les dolce gusto depuis plusieurs années. Non pas pour éviter de faire concurrence à George Clooney, mais parce que j'ai un jour jeté mon dévolu sur... le thé qui, selon moi, offre une variété de saveurs plus intéressante que le café. Les goûts et les couleurs, ça ne s'explique pas. De toute façon, tous les chemins mènent aux arômes.

., Getty Images
. © Getty Images

Le défi n°7 ? Il suggérait d'avoir des pensées positives avant de rejoindre les bras de Morphée, et l'exercice était intéressant. Au lieu de penser aux trucs que je devais faire le lendemain, j'ai songé aux choses accomplies quelque heures plus tôt. Vous l'avez peut-être constaté aussi, mais ça change tout. Et quand, effectivement, on chasse les idées noires au profit des idées roses, la route vers les rêves est parsemée de teintes plus soyeuses, dans lesquelles on a envie de se lover avec volupté (ça y est, je crois que je suis devenu poète, moi qui ai toujours cru qu'il fallait être alcoolique comme Baudelaire pour écrire de belles choses.. que nenni !).

Apprendre à ne pas faire plusieurs choses à la fois, pour un homme, c'est presque comme lui demander de faire pipi debout. Il connaît. Il sait. Il maîtrise.

Les défis n°8 et n°9, pour moi, étaient liés l'un à l'autre, tels Peter et Sloane ou Bob & Bobette. Les objectifs ? S'étirer le mieux possible pour se réveiller plus agréablement, et adopter de bons réflexes afin de mieux... s'endormir. A ce petit jeu-là, j'ai comme l'impression que Sarah-la-Coach en connaît un rayon de soleil, énumérant des stratégies dont j'ai récolté les fruits assez rapidement. Le matin, j'ai enfin réussi à comprendre que des petits exercices très rapides suffisaient à ne pas être confondu avec l'un des figurants de la série The Walking Dead. Et le soir, je me suis juré de ne plus dévorer de menu saucisses Zwan-raclette-tiramisu afin que ma digestion ne dure pas toute la nuit + la matinée. D'après mes souvenirs, j'ai même rêvé que je buvais de l'eau et que j'aimais ça, c'est dire.

., Getty Images
. © Getty Images

Le défi n°10, lui, n'était qu'une formalité. Apprendre à ne pas faire plusieurs choses à la fois, pour un homme, c'est presque comme lui demander de faire pipi debout. Il connaît. Il sait. Il maîtrise. La fameuse "méthode pomodoro" a donc été relativement aisée à appliquer. Vingt-cinq minutes à me consacrer à une seule et unique tâche, je fais cela tous les jours. Il faut dire que j'ai toujours détesté être dérangé pendant mes activités. Mieux vaut le savoir, d'ailleurs, si vous voulez qu'on reste amis : ne venez jamais m'embêter quand je regarde Big Bang Theory, que je fais une sieste ou que je réfléchis à ce que je vais manger à midi. Tiens, à ce propos, j'ai oublié de vous dire : au lieu d'arrêter le café, j'ai décidé d'arrêter le Coca Zéro à l'heure de mon lunch. J'évite le pain, aussi, même si cela ne fait pas partie du challenge. Oui, je sais, on dirait l'élève du premier rang qui fait tout bien et qui a des lunettes. Mais je m'en fous, j'assume totalement : j'ai effectivement des lunettes.

Lire aussi : Sommeil, gestion du temps, alimentation, exercice physique, relaxation..., tous nos conseils et méthodes pour vous sentir de mieux en mieux sont à retrouver ICI

Eh ben vous savez quoi ? Ça commence à me plaire, cette Tournée Minérale et tous ces petits défis qui font que, désormais, tous les matins, je me réveille frais comme un gardon (même si je n'ai jamais bien compris cette expression), détendu comme une grue (celle-là, c'est moi qui l'ai inventée) et joyeux comme un pinson (promis, c'était la dernière expression). Bref, c'est sympa comme... tout. Et je maintiens ce que j'avais déjà constaté au terme de la première semaine : c'est "plus facile que ça en avait l'air". Je dois dire que Sarah-la-Coach est plutôt clémente avec moi, me proposant des challenges qui sont entièrement à ma portée et qu'il est parfaitement possible de réussir sans avoir gagné sept fois Koh-Lanta. Je ne parle même pas du défi n°6, qui consistait à diminuer - voire stopper - le café. Visionnaire comme je suis, j'ai arrêté les espresso, les macchiato et les dolce gusto depuis plusieurs années. Non pas pour éviter de faire concurrence à George Clooney, mais parce que j'ai un jour jeté mon dévolu sur... le thé qui, selon moi, offre une variété de saveurs plus intéressante que le café. Les goûts et les couleurs, ça ne s'explique pas. De toute façon, tous les chemins mènent aux arômes.Le défi n°7 ? Il suggérait d'avoir des pensées positives avant de rejoindre les bras de Morphée, et l'exercice était intéressant. Au lieu de penser aux trucs que je devais faire le lendemain, j'ai songé aux choses accomplies quelque heures plus tôt. Vous l'avez peut-être constaté aussi, mais ça change tout. Et quand, effectivement, on chasse les idées noires au profit des idées roses, la route vers les rêves est parsemée de teintes plus soyeuses, dans lesquelles on a envie de se lover avec volupté (ça y est, je crois que je suis devenu poète, moi qui ai toujours cru qu'il fallait être alcoolique comme Baudelaire pour écrire de belles choses.. que nenni !). Les défis n°8 et n°9, pour moi, étaient liés l'un à l'autre, tels Peter et Sloane ou Bob & Bobette. Les objectifs ? S'étirer le mieux possible pour se réveiller plus agréablement, et adopter de bons réflexes afin de mieux... s'endormir. A ce petit jeu-là, j'ai comme l'impression que Sarah-la-Coach en connaît un rayon de soleil, énumérant des stratégies dont j'ai récolté les fruits assez rapidement. Le matin, j'ai enfin réussi à comprendre que des petits exercices très rapides suffisaient à ne pas être confondu avec l'un des figurants de la série The Walking Dead. Et le soir, je me suis juré de ne plus dévorer de menu saucisses Zwan-raclette-tiramisu afin que ma digestion ne dure pas toute la nuit + la matinée. D'après mes souvenirs, j'ai même rêvé que je buvais de l'eau et que j'aimais ça, c'est dire.Le défi n°10, lui, n'était qu'une formalité. Apprendre à ne pas faire plusieurs choses à la fois, pour un homme, c'est presque comme lui demander de faire pipi debout. Il connaît. Il sait. Il maîtrise. La fameuse "méthode pomodoro" a donc été relativement aisée à appliquer. Vingt-cinq minutes à me consacrer à une seule et unique tâche, je fais cela tous les jours. Il faut dire que j'ai toujours détesté être dérangé pendant mes activités. Mieux vaut le savoir, d'ailleurs, si vous voulez qu'on reste amis : ne venez jamais m'embêter quand je regarde Big Bang Theory, que je fais une sieste ou que je réfléchis à ce que je vais manger à midi. Tiens, à ce propos, j'ai oublié de vous dire : au lieu d'arrêter le café, j'ai décidé d'arrêter le Coca Zéro à l'heure de mon lunch. J'évite le pain, aussi, même si cela ne fait pas partie du challenge. Oui, je sais, on dirait l'élève du premier rang qui fait tout bien et qui a des lunettes. Mais je m'en fous, j'assume totalement : j'ai effectivement des lunettes.