La Wallonie se prête bien à une balade tranquille à vélo. C'est pourquoi, Tourisme Wallonie a dévoilé un itinéraire qui vous fera passer par des endroits classés au patrimoine de l'Unesco et pas que. L'itinéraire se compose de 11 étapes, chacune réalisable en une journée. Bien évidemment, vous n'êtes pas obligés de les boucler toutes. Libre à vous de choisir où vous souhaitez vous rendre.

Itinéraire 1: De Tournai à Mons

68 kilomètres, environ 5h30, facile

Cette balade facile débute à Tournai, ville fondée il y a plus de 2000 ans sur les rives de l'Escaut, ce qui fait d'elle la deuxième ville la plus ancienne de Belgique, après Tongres. En route, vous découvrirez six sites classés au patrimoine de l'Unesco.

La Cathédrale Notre-Dame de Tournai

La cathédrale de Tournai, ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000, est considérée comme un chef-d'oeuvre du Moyen Âge occidental. Ce bâtiment monumental mesure 134 mètres de long et ses cinq tours ont une hauteur de 83 mètres. La cathédrale est un savant mélange de styles roman et gothique.

Le Beffroi de Tournai

Il s'agit du plus vieux beffroi de Belgique, qui lui aussi figure au patrimoine de l'Unesco. La tour de guet de la fin du XIIe siècle (1188) domine la Grand Place. Du haut de ses 72 mètres, il vous faudra braver pas moins de 257 marches pour atteindre le sommet. Durant la montée, vous pourrez vous arrêter à l'une des expositions sur le beffroi. En prime, la prison, la salle du carillonneur et les cloches sont ouvertes aux visites. Lorsque vous atteindrez le sommet, vous serez richement récompensé par une vue à couper le souffle sur la ville et ses alentours.

Le Grand-Hornu à Mons

Le Grand-Hornu est un complexe industriel de charbonnage datant de la première moitié du XIXe siècle. Trois circuits à pied vous permettent de découvrir le site: les anciens ateliers, les bureaux et le quartier des ouvriers. Vous pouvez également visiter le Centre d'Innovation et de Design ainsi que le Musée des Arts Contemporains (ou MACS) et ses expositions temporaires d'art et de design.

Grand Hornu, Getty Images
Grand Hornu © Getty Images

Le Beffroi de Mons

Le beffroi de Mons est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999. Construit au XVIIe siècle, il s'agit du seul bâtiment baroque de Belgique. Il ne compte pas moins de 365 marches et 49 cloches, et culmine à 87 mètres. Par ailleurs, un ascenseur est accessible pour les personnes à mobilité réduite. Vous y découvrirez sur place les origines du bâtiment, son rôle dans l'histoire et pourrez y admirer les cloches et carillons.

Le Musée Doudou : Vive la Ducasse !

Le musée Doudou est consacré à la fête de la Ducasse, célébrée à la Pentecôte chaque année depuis 1349 et basée sur le mythe du combat entre Saint Georges et le dragon. Dans le musée, les visiteurs découvrent ce mythe sous différents points de vue: historique, artistique, scientifique, religieux et anthropologique. Depuis 2005, le festival Ducasse est reconnu par l'UNESCO comme patrimoine immatériel.

Itinéraire 2: De Mons à Binche

39 kilomètres, facile

Ce deuxième itinéraire est tout aussi facile et de longueur deux fois moindre. Mais une fois encore, le patrimoine unique reconnu par l'Unesco sera de la partie; en commençant directement par les mines de silex de Spiennes.

Les mines de silex néolithiques de Spiennes

Ces mines se situent à Spiennes, soit à 6 km de Mons, et font partie des plus grands et anciens centres d'extraction de silex d'Europe. Le site archéologique témoigne de l'inventivité et de l'ingéniosité des hommes préhistoriques. Dès 4.000 ans avant J.-C., ils parvenaient à extraire des pierres à une profondeur de 15 mètres. Ces mines ont été découvertes par hasard il y a environ 100 ans. Au cours des fouilles, les archéologues ont trouvé des milliers d'objets ainsi que des restes de squelettes animaux et humains. Ces mines sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2000.

Les ascenseurs hydrauliques pour bateaux du canal du Centre

Les ascenseurs hydrauliques du canal du Centre, reconnus comme un site du patrimoine mondial, sont uniques car ce sont les seuls ascenseurs de ce type au monde toujours en état de marche. Chaque ascenseur monte et descend de 17 mètres uniquement grâce à l'énergie générée par l'eau. Pour une expérience optimale, admirez les ascenseurs à bord d'un bateau. Vous aurez aussi l'occasion de tester l'ascenseur Strepy-Thieu, le plus grand du monde, en service depuis 2002, et qui relie l'Escaut à la Sambre.

Strepy, Getty Images
Strepy © Getty Images

Bois-du-Luc

Bois-du-Luc est un village qui fut construit entre 1840 et 1920 pour les mineurs, à la façon d'une micro société. Des bâtiments industriels, une école, une institution, un kiosque, des logements ouvriers ainsi qu'une église y ont été érigés. Le Bois-du-Luc est inscrit à l'Unesco depuis 2012, aux côtés de trois autres grands sites miniers de Wallonie, à savoir Le Grand-Hornu, Le Bois du Cazier et Blegny-Mine.

Binche: Le Beffroi et le Carnaval

Binche, la petite ville dont le carnaval est connu dans le monde entier. Cette fête populaire, vieille de 600 ans, est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis novembre 2003.

Evidemment, l'apogée de ces trois jours de fête est le traditionnel "Mardi Gras" (veille de l'entrée dans le carême), lorsque plus d'un millier de Gilles défilent dans la ville vêtus de leurs costumes traditionnels.

Moins immatériel, le beffroi de Binche, partie de l'hôtel de ville, construit au 14e siècle. Néanmoins ce dernier a dû être reconstruit après un terrible incendie. L'hôtel de ville style Renaissance est le bâtiment central de la place du marché. Le beffroi, surmonté d'une remarquable coupole sphérique, abrite un carillon avec plusieurs cloches datant du XVIe siècle.

Itinéraire 3 : De Binche à Thuin

34 kilomètres, 2h30, très facile

Au programme du troisième jour, une balade simple et pas trop longue. Sur le trajet entre Binche et Thuin, découvrez deux sites de l'Unesco: le beffroi de Thuin et le Musée des Marches Folkloriques à Gerpinnes.

Le Beffroi de Thuin

La ville médiévale de Thuin se divise en deux parties: une ville basse le long de la Sambre et une ville haute fortifiée sur la colline. On y retrouve une multitude de curiosités des plus surprenantes: les postys, ces fameuses rues médiévales, des tas de monuments religieux, le beffroi ainsi que les jardins suspendus. Le versant sud de la ville grouille de jardins en terrasses, de mini-vignobles et de potagers.

Le Beffroi, construit en 1638, est en réalité la tour d'une ancienne collégiale. Ouvert aux visites, on peut y découvrir le beffroi lui-même, mais aussi son mécanisme d'horloge, son carillon et ses 25 cloches. Il fut inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1999.

Thuin, Getty Images
Thuin © Getty Images

Musée des marches folkloriques de la région Sambre-Meuse

Les marches folkloriques, cette tradition de la région entre la Sambre et la Meuse a été reconnue par l'Unesco comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité. En prime, à Gerpinnes, on découvre un somptueux bâtiment abritant un musée qui révèle tous les secrets des cette tradition, qui remonte au Moyen Âge, à travers manuscrits, articles, mémoires, livres, photographies ou encore films. Ces marches sont organisées dans une cinquantaine de villages et quelque 10.000 personnes y participent.

Itinéraire 4: De Thuin à Charleroi

24 kilomètres, 2h30, facile

Une route de 24 km vous emmène de Thuin à Charleroi. En chemin, vous pourrez visiter deux sites du patrimoine mondial: le beffroi de Charleroi et le bBois du Cazier. Vous passerez également devant plusieurs musées intéressants, voire passionnant, comme le Musée de la Photographie de Charleroi et l'Abbaye cistercienne d'Aulne.

Le beffroi de Charleroi

Le beffroi de Charleroi est relativement jeune : il a été construit en 1936 en même temps que l'hôtel de ville conçu par Joseph André. Le style allie classicisme et art déco. La tour, haute de 70 mètres, compte 250 marches pour atteindre le sommet. Par ailleurs, les trois derniers étages sont occupés par un carillon de 47 cloches.

Bois du Cazier, Getty Images
Bois du Cazier © Getty Images

Le Bois du Cazier

Le Bois du Cazier, situé au sud de Charleroi, représente le coeur du patrimoine industriel wallon. En 1956, un incendie dans la mine a coûté la vie à 252 hommes. Les victimes furent piégées à une profondeur de 1000 mètres. Neuf ans plus tard, en 1967, on ordonna la fermeture de la mine. Ce n'est que 45 ans plus tard, que l'ensemble du site a été réhabilité et déclaré patrimoine mondial de l'Unesco. Aujourd'hui, on y retrouve trois salles d'exposition. L'Espace 8 août 1956 est consacré à la catastrophe, le Musée de l'industrie raconte l'histoire de la révolution industrielle et le Musée du verre propose de magnifiques collections de verrerie ainsi que les origines de la fabrication du verre. En prime, la passerelle sur les terrils autour du Bois du Cazier offre un magnifique point de vue sur la ville.

Itinéraire 5: De Charleroi à Dinant

63 kilomètres, 5h30, moyen

Ce long itinéraire vous fera passer devant deux citadelles: celle de Namur et celle de Dinant. En venant de Charleroi, vous arriverez d'abord à Namur. L'imposante citadelle domine majestueusement la ville depuis des siècles. Le bâtiment ainsi que la verdure qui l'entoure représentent 80 hectares au total. L'histoire de la citadelle remonte loin dans le temps. Les premières pierres furent posées au début du Moyen-Âge, mais des hommes vivent probablement sur la colline en bord de Meuse depuis environ 8000 ans. Cela fait de la citadelle non seulement l'une des plus anciennes, mais aussi l'une des plus grandes fortifications d'Europe. Qu'y a-t-il à visiter ? En plus de vous extasier devant des vues magnifiques, une visite guidée est possible, pour se promener dans les passages souterrains et en apprendre davantage sur 2000 ans d'histoire urbaine et militaire en Europe grâce au centre d'accueil des visiteurs de Terra Nova.

Dinant, Getty Images
Dinant © Getty Images

Quant àla citadelle de Dinant, elle aussi domine la ville. La paroi rocheuse abrupte, haute de 100 mètres, semble se prolonger dans l'imposante forteresse située au sommet. Il va sans dire que, depuis la forteresse, vous avez une vue imprenable sur la Meuse, Dinant et les vastes alentours. La fortification a étéconstruite au XIe siècle, mais au cours de l'histoire, elle a été détruite et reconstruite àplusieurs reprises. Dans la forteresse, il y a beaucoup à voir: un musée des armes, une prison, une guillotine, des canons, des dortoirs, la cuisine...

Il y a trois façons d'accéder à cette forteresse : en voiture, mais il est bien sûr plus amusant de prendre le funiculaire de Dinant ou de monter à pied les 408 marches de l'escalier construit en 1577.

Itinéraire 6: De Dinant à Ciney

18 km, deux heures, facile

Cette courte étape est idéale pour les fins connaisseurs car vous passerez devant plusieurs brasseries. Vous y découvrirez le brassage avant de passer à la dégustation.

D'abord un passage par l'abbaye de Leffe qui est bien sûr célèbre pour sa bière du même nom. Près de l'abbaye se trouve le musée de la Leffe, consacré à la bière de l'abbaye.

Mais ce n'est pas tout: au cours de votre randonnée à vélo, vous pourrez également vous arrêter à la brasserie Caracole à Fagmignoul où La Caracole, La Troublette et La Saxo sont brassées de manière traditionnelle.

Itinéraire 7: De Ciney à Durbuy

41 kilomètres, 3h30, moyen

Début de la promenade par la ville de Ciney, située à 286 mètres d'altitude et célèbre pour sa bière et son marché aux bestiaux. À travers un paysage romantique et varié, vous pédalerez vers Durbuy, la plus petite ville du monde. Mais avant d'y arriver, faites une halte au Géoparc à Rochefort, le premier en Belgique. Ce parc s'étend sur plus de 900 kilomètres carrés où vous découvrirez de magnifiques grottes, des rivières souterraines, des parois rocheuses, une grande biodiversité et des paysages d'un grand intérêt géologique.

Durbuy, Getty Images
Durbuy © Getty Images

Une fois arrivé à Durbuy, vous serez agréablement surpris car il y a tant à voir dans une si petite ville. Comme, par exemple, le belvédère que vous pouvez visiter à pied, à vélo, en voiture ou en train touristique. Ou encore, l'étrange phénomène géologique de l'anticlinal de Durbuy, également appelé "rocher de Falize", ainsi que le Parc des Topiaires et ses 250 sculptures végétales.

Itinéraire 8: De Durbuy à Spa

63 kilomètres, 10 heures, difficile

Cet itinéraire cyclable de 63 kilomètres vous prendra une journée ou deux. La route est assez difficile, c'est pourquoi il faut facilement 10 heures pour le parcourir.

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une randonnée à vélo à l'attention des sportifs. Près de Liège, vous entrerez dans le monde souterrain de la Grotte de Comblain pour y découvrir des galeries et des salles remplies de stalactites et stalagmites. Étant donné que la grotte est principalement formée verticalement, il y a pas mal d'escaliers à monter et à descendre.

À Wéris, plongez dans la Préhistoire avec les fameux dolmens: des mégalithes alignés qui dateraient de +/-3.000 ans avant JC. La Maison des Mégalithes vous livrera tous les secrets de ces pierres mystérieuses.

Pour les plus sportifs, le centre de loisirs du Domaine de Palogne, situé sur l'Ourthe est à découvrir. Vous pourrez y faire du kayak, du VTT, de la randonnée, jouer au golf miniature ou encore assister à un spectacle de fauconnerie.

Spa, Getty Images
Spa © Getty Images

La piste cyclable se termine à Spa où vous pourrez vous détendre dans les eaux ferrugineuses au coeur d'un cadre magnifique. Depuis 1858, les fortunes de toute l'Europe entière viennent dans cette ville pour se faire dorloter dans les sources d'eau chaude. Aujourd'hui, détendez-vous grâce à toutes sortes de cures et de traitements bénéfiques. Combinez votre visite avec des activités sportives telles qu'une belle promenade ou encore une course à pied sur l'un des parcours de trail ou sur le parcours de santé "Spa Reine" où vous pouvez faire une vingtaine d'exercices dans la nature.

Itinéraire 9: De Spa à Waimes

40 kilomètres, 3 heures, moyen

Après l'étape éprouvante entre Durbuy et Spa, un parcours plus calme est au programme. Le point culminant de cette promenade est le plus ancien parc naturel de Belgique : celui des Hautes Fagnes. Dans ce haut plateau (694 mètres), le brouillard est récurrent, il y pleut aussi plus que dans le reste du pays et le vent souffle. Rassurez-vous, c'est également une magnifique région regorgeant de tourbières, de landes, de rivières claires, de forêts d'épicéas et d'animaux uniques tels que le tétras lyre. Descendez de votre vélo et baladez-vous à pieds, éventuellement accompagné d'un guide.

Hautes Fagnes, Getty Images
Hautes Fagnes © Getty Images

Qu'y a-t-il d'autre à voir en cours de route ? Une visite du célèbre circuit de Formule 1 à Spa-Francorchamps où vous pourrez vous mettre dans la peau d'un pilote de course. À Stavelot, dans l'abbaye dont l'histoire remonte à l'an 648, vous aurez le choix entre trois musées : un sur l'histoire de l'abbaye elle-même, un sur l'écrivain français Guillaume Apollinaire qui a séjourné à Stavelot pendant une courte période et le dernier sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Encore et toujours de l'histoire, mais plus récente cette fois-ci. Arrêtez-vous au musée Baugnez 44. Ce dernier est consacré aux dernières grandes opérations de la bataille des Ardennes pendant la Seconde Guerre mondiale. Et ce n'est pas tout : à Malmedy, l'ancien monastère Malmundarium a été transformé en centre culturel. Vous y trouverez plusieurs musées, comme l'Atelier du Carnaval, l'Atelier du cuir et le Trésor de la cathédrale. Sans oublier la multitude d'expositions temporaires et d'évènements.

Après cette parenthèse culturelle, vous pouvez en temps normal (hors mesures Covid) déguster une bonne bière traditionnelle de fermentation haute dans l'auberge cosy de la brasserie Bellevaux. Au cours d'une visite guidée de la brasserie, vous verrez de vos propres yeux comment la boisson obtient précisément le bon goût.

Itinéraire 10: de Waimes à Raeren

56 kilomètres, 4 heures, facile

Un itinéraire particulier, car vous longerez une partie de la Vennbahn, l'ancienne ligne ferroviaire traversant l'Eifel. Mais avant le départ, n'hésitez pas, si le temps le permet, à faire un plongeon dans le lac de Robertville à Waimes. Une eau claire entourée d'un paysage boisé, que demander de plus?

En chemin, après environ 6 kilomètres, vous pourrez faire une halte au château Reinhardstein datant du 14e siècle. Il s'agit du château le plus haut de Belgique. Situé sur un rocher haut et étroit, il a récemment étéentièrement rénové et décoré de tapisseries, d'armures et de coffres. Non loin de là, se trouve une cascade où l'eau tombe avec force dans la rivière Warche.

Chateau de Rheinarstein, Getty Images
Chateau de Rheinarstein © Getty Images

Au bout de cet itinéraire, vous pourrez faire la visite du Château de Raeren. Cette bâtisse du XIVe siècle, est le lieu de fabrication de poteries depuis des siècles. Ce château raconte l'histoire de 500 ans de poterie rhénane et de céramique contemporaine, à travers plus de 2000 pièces de porcelaine.

Itinéraire 11: De Raeren à Blegny

47 kilomètres, 4 heures, moyen

Ceci nous amène à la dernière étape de l'itinéraire de l'Unesco. Cette route, longeant la frontière avec l'Allemagne et les Pays-Bas passe par quelques sites historiques intéressants. Sans compter les haltes pour les fins gourmets. Arrêtez-vous à l'abbaye cistercienne de Val-Dieu où spiritualitéet bière vont de pair. D'autres délices sont servis à Battice, où le célèbre fromage de Herve (le seul fromage belge reconnu AOP) est fabriqué à la Fromagerie du Vieux Moulin.

À Aubel, vous découvrez une siroperie traditionnelle. Vous bénéficierez d'une visite guidée le long des machines, suivie d'une délicieuse dégustation. Un dernier arrêt gourmand immanquable : chez le chocolatier traditionnel Didier Smeets - du moins si vous y passez un samedi. Il vous montrera son travail avec amour et vous fera goûter ses créations.

Blegny, Getty Images
Blegny © Getty Images

Le patrimoine mondial est également au programme, avec l'ancienne mine de charbon de Blegny. Lors de la visite, vous descendrez dans les galeries à une profondeur de 30 et 60 mètres. Vous pourrez découvrir par vous-même ce qu'était la vie des mineurs à cette époque. Sans oublier le petit tour en train touristique et la visite du musée.

La Wallonie se prête bien à une balade tranquille à vélo. C'est pourquoi, Tourisme Wallonie a dévoilé un itinéraire qui vous fera passer par des endroits classés au patrimoine de l'Unesco et pas que. L'itinéraire se compose de 11 étapes, chacune réalisable en une journée. Bien évidemment, vous n'êtes pas obligés de les boucler toutes. Libre à vous de choisir où vous souhaitez vous rendre. Cette balade facile débute à Tournai, ville fondée il y a plus de 2000 ans sur les rives de l'Escaut, ce qui fait d'elle la deuxième ville la plus ancienne de Belgique, après Tongres. En route, vous découvrirez six sites classés au patrimoine de l'Unesco. La Cathédrale Notre-Dame de TournaiLa cathédrale de Tournai, ajoutée à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2000, est considérée comme un chef-d'oeuvre du Moyen Âge occidental. Ce bâtiment monumental mesure 134 mètres de long et ses cinq tours ont une hauteur de 83 mètres. La cathédrale est un savant mélange de styles roman et gothique.Le Beffroi de TournaiIl s'agit du plus vieux beffroi de Belgique, qui lui aussi figure au patrimoine de l'Unesco. La tour de guet de la fin du XIIe siècle (1188) domine la Grand Place. Du haut de ses 72 mètres, il vous faudra braver pas moins de 257 marches pour atteindre le sommet. Durant la montée, vous pourrez vous arrêter à l'une des expositions sur le beffroi. En prime, la prison, la salle du carillonneur et les cloches sont ouvertes aux visites. Lorsque vous atteindrez le sommet, vous serez richement récompensé par une vue à couper le souffle sur la ville et ses alentours.Le Grand-Hornu à MonsLe Grand-Hornu est un complexe industriel de charbonnage datant de la première moitié du XIXe siècle. Trois circuits à pied vous permettent de découvrir le site: les anciens ateliers, les bureaux et le quartier des ouvriers. Vous pouvez également visiter le Centre d'Innovation et de Design ainsi que le Musée des Arts Contemporains (ou MACS) et ses expositions temporaires d'art et de design.Le Beffroi de MonsLe beffroi de Mons est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1999. Construit au XVIIe siècle, il s'agit du seul bâtiment baroque de Belgique. Il ne compte pas moins de 365 marches et 49 cloches, et culmine à 87 mètres. Par ailleurs, un ascenseur est accessible pour les personnes à mobilité réduite. Vous y découvrirez sur place les origines du bâtiment, son rôle dans l'histoire et pourrez y admirer les cloches et carillons. Le Musée Doudou : Vive la Ducasse !Le musée Doudou est consacré à la fête de la Ducasse, célébrée à la Pentecôte chaque année depuis 1349 et basée sur le mythe du combat entre Saint Georges et le dragon. Dans le musée, les visiteurs découvrent ce mythe sous différents points de vue: historique, artistique, scientifique, religieux et anthropologique. Depuis 2005, le festival Ducasse est reconnu par l'UNESCO comme patrimoine immatériel.Ce deuxième itinéraire est tout aussi facile et de longueur deux fois moindre. Mais une fois encore, le patrimoine unique reconnu par l'Unesco sera de la partie; en commençant directement par les mines de silex de Spiennes. Les mines de silex néolithiques de Spiennes Ces mines se situent à Spiennes, soit à 6 km de Mons, et font partie des plus grands et anciens centres d'extraction de silex d'Europe. Le site archéologique témoigne de l'inventivité et de l'ingéniosité des hommes préhistoriques. Dès 4.000 ans avant J.-C., ils parvenaient à extraire des pierres à une profondeur de 15 mètres. Ces mines ont été découvertes par hasard il y a environ 100 ans. Au cours des fouilles, les archéologues ont trouvé des milliers d'objets ainsi que des restes de squelettes animaux et humains. Ces mines sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2000. Les ascenseurs hydrauliques pour bateaux du canal du CentreLes ascenseurs hydrauliques du canal du Centre, reconnus comme un site du patrimoine mondial, sont uniques car ce sont les seuls ascenseurs de ce type au monde toujours en état de marche. Chaque ascenseur monte et descend de 17 mètres uniquement grâce à l'énergie générée par l'eau. Pour une expérience optimale, admirez les ascenseurs à bord d'un bateau. Vous aurez aussi l'occasion de tester l'ascenseur Strepy-Thieu, le plus grand du monde, en service depuis 2002, et qui relie l'Escaut à la Sambre.Bois-du-LucBois-du-Luc est un village qui fut construit entre 1840 et 1920 pour les mineurs, à la façon d'une micro société. Des bâtiments industriels, une école, une institution, un kiosque, des logements ouvriers ainsi qu'une église y ont été érigés. Le Bois-du-Luc est inscrit à l'Unesco depuis 2012, aux côtés de trois autres grands sites miniers de Wallonie, à savoir Le Grand-Hornu, Le Bois du Cazier et Blegny-Mine.Binche: Le Beffroi et le CarnavalBinche, la petite ville dont le carnaval est connu dans le monde entier. Cette fête populaire, vieille de 600 ans, est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis novembre 2003. Evidemment, l'apogée de ces trois jours de fête est le traditionnel "Mardi Gras" (veille de l'entrée dans le carême), lorsque plus d'un millier de Gilles défilent dans la ville vêtus de leurs costumes traditionnels. Moins immatériel, le beffroi de Binche, partie de l'hôtel de ville, construit au 14e siècle. Néanmoins ce dernier a dû être reconstruit après un terrible incendie. L'hôtel de ville style Renaissance est le bâtiment central de la place du marché. Le beffroi, surmonté d'une remarquable coupole sphérique, abrite un carillon avec plusieurs cloches datant du XVIe siècle.Au programme du troisième jour, une balade simple et pas trop longue. Sur le trajet entre Binche et Thuin, découvrez deux sites de l'Unesco: le beffroi de Thuin et le Musée des Marches Folkloriques à Gerpinnes.Le Beffroi de ThuinLa ville médiévale de Thuin se divise en deux parties: une ville basse le long de la Sambre et une ville haute fortifiée sur la colline. On y retrouve une multitude de curiosités des plus surprenantes: les postys, ces fameuses rues médiévales, des tas de monuments religieux, le beffroi ainsi que les jardins suspendus. Le versant sud de la ville grouille de jardins en terrasses, de mini-vignobles et de potagers.Le Beffroi, construit en 1638, est en réalité la tour d'une ancienne collégiale. Ouvert aux visites, on peut y découvrir le beffroi lui-même, mais aussi son mécanisme d'horloge, son carillon et ses 25 cloches. Il fut inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1999.Musée des marches folkloriques de la région Sambre-MeuseLes marches folkloriques, cette tradition de la région entre la Sambre et la Meuse a été reconnue par l'Unesco comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité. En prime, à Gerpinnes, on découvre un somptueux bâtiment abritant un musée qui révèle tous les secrets des cette tradition, qui remonte au Moyen Âge, à travers manuscrits, articles, mémoires, livres, photographies ou encore films. Ces marches sont organisées dans une cinquantaine de villages et quelque 10.000 personnes y participent.Une route de 24 km vous emmène de Thuin à Charleroi. En chemin, vous pourrez visiter deux sites du patrimoine mondial: le beffroi de Charleroi et le bBois du Cazier. Vous passerez également devant plusieurs musées intéressants, voire passionnant, comme le Musée de la Photographie de Charleroi et l'Abbaye cistercienne d'Aulne.Le beffroi de CharleroiLe beffroi de Charleroi est relativement jeune : il a été construit en 1936 en même temps que l'hôtel de ville conçu par Joseph André. Le style allie classicisme et art déco. La tour, haute de 70 mètres, compte 250 marches pour atteindre le sommet. Par ailleurs, les trois derniers étages sont occupés par un carillon de 47 cloches.Le Bois du CazierLe Bois du Cazier, situé au sud de Charleroi, représente le coeur du patrimoine industriel wallon. En 1956, un incendie dans la mine a coûté la vie à 252 hommes. Les victimes furent piégées à une profondeur de 1000 mètres. Neuf ans plus tard, en 1967, on ordonna la fermeture de la mine. Ce n'est que 45 ans plus tard, que l'ensemble du site a été réhabilité et déclaré patrimoine mondial de l'Unesco. Aujourd'hui, on y retrouve trois salles d'exposition. L'Espace 8 août 1956 est consacré à la catastrophe, le Musée de l'industrie raconte l'histoire de la révolution industrielle et le Musée du verre propose de magnifiques collections de verrerie ainsi que les origines de la fabrication du verre. En prime, la passerelle sur les terrils autour du Bois du Cazier offre un magnifique point de vue sur la ville.Ce long itinéraire vous fera passer devant deux citadelles: celle de Namur et celle de Dinant. En venant de Charleroi, vous arriverez d'abord à Namur. L'imposante citadelle domine majestueusement la ville depuis des siècles. Le bâtiment ainsi que la verdure qui l'entoure représentent 80 hectares au total. L'histoire de la citadelle remonte loin dans le temps. Les premières pierres furent posées au début du Moyen-Âge, mais des hommes vivent probablement sur la colline en bord de Meuse depuis environ 8000 ans. Cela fait de la citadelle non seulement l'une des plus anciennes, mais aussi l'une des plus grandes fortifications d'Europe. Qu'y a-t-il à visiter ? En plus de vous extasier devant des vues magnifiques, une visite guidée est possible, pour se promener dans les passages souterrains et en apprendre davantage sur 2000 ans d'histoire urbaine et militaire en Europe grâce au centre d'accueil des visiteurs de Terra Nova.Quant àla citadelle de Dinant, elle aussi domine la ville. La paroi rocheuse abrupte, haute de 100 mètres, semble se prolonger dans l'imposante forteresse située au sommet. Il va sans dire que, depuis la forteresse, vous avez une vue imprenable sur la Meuse, Dinant et les vastes alentours. La fortification a étéconstruite au XIe siècle, mais au cours de l'histoire, elle a été détruite et reconstruite àplusieurs reprises. Dans la forteresse, il y a beaucoup à voir: un musée des armes, une prison, une guillotine, des canons, des dortoirs, la cuisine...Il y a trois façons d'accéder à cette forteresse : en voiture, mais il est bien sûr plus amusant de prendre le funiculaire de Dinant ou de monter à pied les 408 marches de l'escalier construit en 1577.Cette courte étape est idéale pour les fins connaisseurs car vous passerez devant plusieurs brasseries. Vous y découvrirez le brassage avant de passer à la dégustation.D'abord un passage par l'abbaye de Leffe qui est bien sûr célèbre pour sa bière du même nom. Près de l'abbaye se trouve le musée de la Leffe, consacré à la bière de l'abbaye.Mais ce n'est pas tout: au cours de votre randonnée à vélo, vous pourrez également vous arrêter à la brasserie Caracole à Fagmignoul où La Caracole, La Troublette et La Saxo sont brassées de manière traditionnelle.Début de la promenade par la ville de Ciney, située à 286 mètres d'altitude et célèbre pour sa bière et son marché aux bestiaux. À travers un paysage romantique et varié, vous pédalerez vers Durbuy, la plus petite ville du monde. Mais avant d'y arriver, faites une halte au Géoparc à Rochefort, le premier en Belgique. Ce parc s'étend sur plus de 900 kilomètres carrés où vous découvrirez de magnifiques grottes, des rivières souterraines, des parois rocheuses, une grande biodiversité et des paysages d'un grand intérêt géologique. Une fois arrivé à Durbuy, vous serez agréablement surpris car il y a tant à voir dans une si petite ville. Comme, par exemple, le belvédère que vous pouvez visiter à pied, à vélo, en voiture ou en train touristique. Ou encore, l'étrange phénomène géologique de l'anticlinal de Durbuy, également appelé "rocher de Falize", ainsi que le Parc des Topiaires et ses 250 sculptures végétales. Cet itinéraire cyclable de 63 kilomètres vous prendra une journée ou deux. La route est assez difficile, c'est pourquoi il faut facilement 10 heures pour le parcourir.Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une randonnée à vélo à l'attention des sportifs. Près de Liège, vous entrerez dans le monde souterrain de la Grotte de Comblain pour y découvrir des galeries et des salles remplies de stalactites et stalagmites. Étant donné que la grotte est principalement formée verticalement, il y a pas mal d'escaliers à monter et à descendre.À Wéris, plongez dans la Préhistoire avec les fameux dolmens: des mégalithes alignés qui dateraient de +/-3.000 ans avant JC. La Maison des Mégalithes vous livrera tous les secrets de ces pierres mystérieuses.Pour les plus sportifs, le centre de loisirs du Domaine de Palogne, situé sur l'Ourthe est à découvrir. Vous pourrez y faire du kayak, du VTT, de la randonnée, jouer au golf miniature ou encore assister à un spectacle de fauconnerie.La piste cyclable se termine à Spa où vous pourrez vous détendre dans les eaux ferrugineuses au coeur d'un cadre magnifique. Depuis 1858, les fortunes de toute l'Europe entière viennent dans cette ville pour se faire dorloter dans les sources d'eau chaude. Aujourd'hui, détendez-vous grâce à toutes sortes de cures et de traitements bénéfiques. Combinez votre visite avec des activités sportives telles qu'une belle promenade ou encore une course à pied sur l'un des parcours de trail ou sur le parcours de santé "Spa Reine" où vous pouvez faire une vingtaine d'exercices dans la nature.Après l'étape éprouvante entre Durbuy et Spa, un parcours plus calme est au programme. Le point culminant de cette promenade est le plus ancien parc naturel de Belgique : celui des Hautes Fagnes. Dans ce haut plateau (694 mètres), le brouillard est récurrent, il y pleut aussi plus que dans le reste du pays et le vent souffle. Rassurez-vous, c'est également une magnifique région regorgeant de tourbières, de landes, de rivières claires, de forêts d'épicéas et d'animaux uniques tels que le tétras lyre. Descendez de votre vélo et baladez-vous à pieds, éventuellement accompagné d'un guide.Qu'y a-t-il d'autre à voir en cours de route ? Une visite du célèbre circuit de Formule 1 à Spa-Francorchamps où vous pourrez vous mettre dans la peau d'un pilote de course. À Stavelot, dans l'abbaye dont l'histoire remonte à l'an 648, vous aurez le choix entre trois musées : un sur l'histoire de l'abbaye elle-même, un sur l'écrivain français Guillaume Apollinaire qui a séjourné à Stavelot pendant une courte période et le dernier sur le circuit de Spa-Francorchamps. Encore et toujours de l'histoire, mais plus récente cette fois-ci. Arrêtez-vous au musée Baugnez 44. Ce dernier est consacré aux dernières grandes opérations de la bataille des Ardennes pendant la Seconde Guerre mondiale. Et ce n'est pas tout : à Malmedy, l'ancien monastère Malmundarium a été transformé en centre culturel. Vous y trouverez plusieurs musées, comme l'Atelier du Carnaval, l'Atelier du cuir et le Trésor de la cathédrale. Sans oublier la multitude d'expositions temporaires et d'évènements. Après cette parenthèse culturelle, vous pouvez en temps normal (hors mesures Covid) déguster une bonne bière traditionnelle de fermentation haute dans l'auberge cosy de la brasserie Bellevaux. Au cours d'une visite guidée de la brasserie, vous verrez de vos propres yeux comment la boisson obtient précisément le bon goût.Un itinéraire particulier, car vous longerez une partie de la Vennbahn, l'ancienne ligne ferroviaire traversant l'Eifel. Mais avant le départ, n'hésitez pas, si le temps le permet, à faire un plongeon dans le lac de Robertville à Waimes. Une eau claire entourée d'un paysage boisé, que demander de plus?En chemin, après environ 6 kilomètres, vous pourrez faire une halte au château Reinhardstein datant du 14e siècle. Il s'agit du château le plus haut de Belgique. Situé sur un rocher haut et étroit, il a récemment étéentièrement rénové et décoré de tapisseries, d'armures et de coffres. Non loin de là, se trouve une cascade où l'eau tombe avec force dans la rivière Warche. Au bout de cet itinéraire, vous pourrez faire la visite du Château de Raeren. Cette bâtisse du XIVe siècle, est le lieu de fabrication de poteries depuis des siècles. Ce château raconte l'histoire de 500 ans de poterie rhénane et de céramique contemporaine, à travers plus de 2000 pièces de porcelaine.Ceci nous amène à la dernière étape de l'itinéraire de l'Unesco. Cette route, longeant la frontière avec l'Allemagne et les Pays-Bas passe par quelques sites historiques intéressants. Sans compter les haltes pour les fins gourmets. Arrêtez-vous à l'abbaye cistercienne de Val-Dieu où spiritualitéet bière vont de pair. D'autres délices sont servis à Battice, où le célèbre fromage de Herve (le seul fromage belge reconnu AOP) est fabriqué à la Fromagerie du Vieux Moulin.À Aubel, vous découvrez une siroperie traditionnelle. Vous bénéficierez d'une visite guidée le long des machines, suivie d'une délicieuse dégustation. Un dernier arrêt gourmand immanquable : chez le chocolatier traditionnel Didier Smeets - du moins si vous y passez un samedi. Il vous montrera son travail avec amour et vous fera goûter ses créations.Le patrimoine mondial est également au programme, avec l'ancienne mine de charbon de Blegny. Lors de la visite, vous descendrez dans les galeries à une profondeur de 30 et 60 mètres. Vous pourrez découvrir par vous-même ce qu'était la vie des mineurs à cette époque. Sans oublier le petit tour en train touristique et la visite du musée.