La figue est cultivée depuis des millénaires. Elle tient même une place importante dans les mythologies du bassin méditerranéen. Le figuier est l'un des 5 arbres fruitiers de la terre promise avec l'olivier, la vigne, le grenadier et le palmier dattier. On en parle même dans la bible.

Il en existe plus de 700 variétés dans le monde, bien que toutes ne sont commercialisées. Aujourd'hui, 60% de la production mondiale provient de la Turquie (280 000 tonnes), l'Egypte (190 000 tonnes) et le Maroc (180 000 tonnes). Elles sont classées en 3 catégories, les vertes (qui sont plutôt blanches),les figues grises (qui sont plutôt rouges) et les figues noires (qui sont plutôt violette).

Un fruit très riche en antioxydants

La figue fraîche, et surtout sa peau, est très riche en antioxydant. Sa chair par contre regorge de fibres solubles et insolubles.

Sèche, elle est très nutritive et calorique. Elle apporte glucide, potassium, calcium, phosphore et magnésium. Si elle est riche en vitamine B, elle ne contient que peu de vitamines C et de provitamine A.

Getty
© Getty

Comment bien la choisir ?

Une figue à maturité est souple, mais pas trop molle. Elle est aussi fragile. Il est aussi conseillé de ne pas la conserver au frigo, car cela lui enlèverait tout son goût. Il vaut mieux la garder dans la cave ou dans un lieu pas trop exposé à la lumière.

Le saviez-vous ? La figue est un faux-fruit qui peut contenir une guêpe

La figue est une inflorescence, soit un réceptacle pour de nombreuses et minuscules fleurs. La figue n'est donc pas un fruit au sens botanique du terme, il s'agit plutôt d'une "fleur inversée". Les filaments qui en composent la chaire sont en réalité de petites fleurs coincées à l'intérieur du fruit. La pollinisation de ces fleurs ne peut se faire que grâce à la guêpe du figuier qui s'introduit dans le fruit via l'opercule.

Celle-ci va cependant souvent perdre ses ailes et ses antennes dans l'opération et va se retrouver coincée à l'intérieur du fruit, mais pas avant d'y avoir déposé ses oeufs et pollinisé les fleurs. Les mâles naissent en premier. Ils font féconder les femelles et creuser des tunnels pour celles-ci. Les mâles meurent dans la figue et les femelles utilisent les tunnels pour s'envoler vers d'autres figues. C'est ce qu'on appelle le phénomène de mutualisme. Est-ce que cela veut dire que les figues que nous mangeons sont truffées de petites guêpes ? Normalement non. La première raison c'est que la plupart des figues communes n'ont aujourd'hui plus de graines à féconder et ne servent donc plus de nids pour ces guêpes. La seconde, c'est que, pour celles qui ont des graines, il existe des figues femelles et des figues mâles. Or le mutualisme n'a lieu que dans les figues mâles. C'est pour cette raison que nous ne mangeons que les figues femelles qui sont plus petites. Il n'est cependant pas impossible qu'une guêpe se trompe et atterrisse par accident dans une figue femelle et y reste coincée. Elle ne pourra cependant pas y pondre. Ou, pour le dire autrement, il n'y a pas de risque que l'on croque dans un amas de larves de guêpes. Au pire, vous ne mangerez donc que les restes décomposés par la ficine, un enzyme, d'une seule petite et bien inoffensive guêpe. On notera tout de même que certains végans décident de ne plus en consommer pour cette raison.

Comment préparer la figue ?

Vous pouvez tout simplement la croquer comme une pomme. Mais vous pouvez aussi l'incorporer dans une salade avec du jambon ou des copeaux de fromage dur comme du parmesan, la griller ou la rôtir. Elle se mariera alors à merveille avec du porc ou du canard par exemple. Elles peuvent aussi garnir des tartes ou des compotes. On peut aussi en faire des confitures ou un chutney.

Getty
© Getty

Et pourquoi pas la sécher maison ?

Pour se faire, il suffit de les couper en rondelles, de les saupoudrer d'un peu de sucre et de les faire cuire dans un four préchauffé à 75° durant 1h30. Une fois séchées, elles peuvent se manger comme des fruits secs ou pimper vos céréales le matin.

Millet à la figue rôtie

pour 1 bol

  • 4 cuillères à soupe de millet
  • 200 ml de boisson aux amandes
  • une pincée de gingembre en poudre
  • une pincée de sel de mer

garniture

  • 1 figue
  • une poignée de pistaches hachées
  • 1/2 cuillère à café de graines de chia
  • 1/2 cuillère à café de graines de chanvre pelées
  • 2 cuillères à soupe de miel brut

Préparation

Préchauffer le four à 170 ° C Couper la figue en quatre, mais laisser le fond intact. Placez-le sur une plaque à pâtisserie et mettez-le au four pendant 8 à 10 minutes, ou jusqu'à ce qu'elle soit chaude et sirupeuse.

Rôtir les pistaches avec les graines et 1 cuillère à soupe de miel pendant 1-2 minutes dans une poêle.

Dans une autre casserole, porter à ébullition 180 ml d'eau, ajouter le millet et cuire pendant 5 à 7 minutes. Ajoutez le lait d'amande progressivement et continuez à remuer. Laissez la bouillie mijoter pendant 10 minutes. Ajouter la poudre de gingembre et le sel dès que le porridge est crémeux.

Verser dans un bol et ajouter la figue, le mélange de pistaches et le reste du miel.

Dix recettes avec des figues :

>>>Cheesecake sur croustillant à l'huile d'olive accompagné de figues infusées au thym

>>> Figues au bleu et au jambon de parme

>>> Carpaccio de melon et de bacon à la poire et à la figue

>>>Pigeon aux figues rôties

>>>Filet de boeuf façon chevreuil aux figues et aux poires rôties

>>> Tête de Moine AOP aux figues grillées

>>>Cuisses de canard confites au chou rouge et aux figues

>>> Biscotti aux figues et aux noix

>>> Crostini de jambon, tapenade de figues et olives

>>> Verrines de risotto aux griottes et aux figues

>>> Figues rôties au sabayon de prosecco

La figue est cultivée depuis des millénaires. Elle tient même une place importante dans les mythologies du bassin méditerranéen. Le figuier est l'un des 5 arbres fruitiers de la terre promise avec l'olivier, la vigne, le grenadier et le palmier dattier. On en parle même dans la bible.Il en existe plus de 700 variétés dans le monde, bien que toutes ne sont commercialisées. Aujourd'hui, 60% de la production mondiale provient de la Turquie (280 000 tonnes), l'Egypte (190 000 tonnes) et le Maroc (180 000 tonnes). Elles sont classées en 3 catégories, les vertes (qui sont plutôt blanches),les figues grises (qui sont plutôt rouges) et les figues noires (qui sont plutôt violette).La figue fraîche, et surtout sa peau, est très riche en antioxydant. Sa chair par contre regorge de fibres solubles et insolubles. Sèche, elle est très nutritive et calorique. Elle apporte glucide, potassium, calcium, phosphore et magnésium. Si elle est riche en vitamine B, elle ne contient que peu de vitamines C et de provitamine A.Une figue à maturité est souple, mais pas trop molle. Elle est aussi fragile. Il est aussi conseillé de ne pas la conserver au frigo, car cela lui enlèverait tout son goût. Il vaut mieux la garder dans la cave ou dans un lieu pas trop exposé à la lumière. La figue est une inflorescence, soit un réceptacle pour de nombreuses et minuscules fleurs. La figue n'est donc pas un fruit au sens botanique du terme, il s'agit plutôt d'une "fleur inversée". Les filaments qui en composent la chaire sont en réalité de petites fleurs coincées à l'intérieur du fruit. La pollinisation de ces fleurs ne peut se faire que grâce à la guêpe du figuier qui s'introduit dans le fruit via l'opercule. Celle-ci va cependant souvent perdre ses ailes et ses antennes dans l'opération et va se retrouver coincée à l'intérieur du fruit, mais pas avant d'y avoir déposé ses oeufs et pollinisé les fleurs. Les mâles naissent en premier. Ils font féconder les femelles et creuser des tunnels pour celles-ci. Les mâles meurent dans la figue et les femelles utilisent les tunnels pour s'envoler vers d'autres figues. C'est ce qu'on appelle le phénomène de mutualisme. Est-ce que cela veut dire que les figues que nous mangeons sont truffées de petites guêpes ? Normalement non. La première raison c'est que la plupart des figues communes n'ont aujourd'hui plus de graines à féconder et ne servent donc plus de nids pour ces guêpes. La seconde, c'est que, pour celles qui ont des graines, il existe des figues femelles et des figues mâles. Or le mutualisme n'a lieu que dans les figues mâles. C'est pour cette raison que nous ne mangeons que les figues femelles qui sont plus petites. Il n'est cependant pas impossible qu'une guêpe se trompe et atterrisse par accident dans une figue femelle et y reste coincée. Elle ne pourra cependant pas y pondre. Ou, pour le dire autrement, il n'y a pas de risque que l'on croque dans un amas de larves de guêpes. Au pire, vous ne mangerez donc que les restes décomposés par la ficine, un enzyme, d'une seule petite et bien inoffensive guêpe. On notera tout de même que certains végans décident de ne plus en consommer pour cette raison.Vous pouvez tout simplement la croquer comme une pomme. Mais vous pouvez aussi l'incorporer dans une salade avec du jambon ou des copeaux de fromage dur comme du parmesan, la griller ou la rôtir. Elle se mariera alors à merveille avec du porc ou du canard par exemple. Elles peuvent aussi garnir des tartes ou des compotes. On peut aussi en faire des confitures ou un chutney. Pour se faire, il suffit de les couper en rondelles, de les saupoudrer d'un peu de sucre et de les faire cuire dans un four préchauffé à 75° durant 1h30. Une fois séchées, elles peuvent se manger comme des fruits secs ou pimper vos céréales le matin. >>>Cheesecake sur croustillant à l'huile d'olive accompagné de figues infusées au thym>>> Figues au bleu et au jambon de parme>>> Carpaccio de melon et de bacon à la poire et à la figue>>>Pigeon aux figues rôties>>>Filet de boeuf façon chevreuil aux figues et aux poires rôties>>> Tête de Moine AOP aux figues grillées>>>Cuisses de canard confites au chou rouge et aux figues>>> Biscotti aux figues et aux noix >>> Crostini de jambon, tapenade de figues et olives>>> Verrines de risotto aux griottes et aux figues>>> Figues rôties au sabayon de prosecco