Nouveau scandale en vue pour l'industrie agro-alimentaire? Cette semaine, l'Afsca a du demander aux consommateurs de rapporter leurs glaces achetées en supermarché, en raison de leur teneur trop élevée en résidus d'un produit phytopharmaceutique (l'oxyde d'éthylène, substance non autorisée dans l'Union européenne. Et gaz utilisé par l'industrie chimique comme pesticide, fongicide, classé depuis 1994 parmi les agents cancérigènes pour l'homme par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) dans un additif alimentaire. La liste des produits concernés est longue et concerne l'ensemble du territoire belge.

Ce nouvel évènement dans nos habitudes alimentaires peut être le moment idéal pour reprendre le contrôle de ce que l'on consomme et faisons consommer à nos proches, et ainsi de réaliser soi-même glaces, sorbets et autres crèmes glacées. D'autant que nombreuses sont les recettes ne nécessitant pas de matériel particulier, type sorbetière, pour voir le jour. Une manière de redécouvrir les saveurs intacts des ingrédients employés, d'explorer les associations de goûts, de lutter contre le gaspillage alimentaire - les fruits abîmés ou très mûrs faisant de très bons ingrédients pour les sorbets - et même de faire des économies.

LA CREME GLACEE

Pour faire une bonne crème glacée, pas besoin de talent exceptionnel: des ingrédients simples comme le lait, la crème, les oeufs et le sucre font souvent des miracles. La recette de base peut également être rapidement maîtrisée avec un peu de pratique et en étant vigilant quant à la température et au temps de repos. Et une fois maîtrisé, ne reste qu'à ajouter de la variété à vos préparations. Et l'exercice devient un jeu d'enfant.

Glace au caramel

Glaces au yaourt et mangue, glaçage chocolat noisettes

La plus simple des glaces à la fraise, par Christophe Adam

Glace à la rhubarbe

Glace à la fraise express

Glace stracciatella à l'avocat

Nougat glacé du chef Bernard Decoux de La Saline

Coupe de yaourt glacé

LE SORBET

Le sorbet est un mélange d'eau, de fruits, d'arômes et de sucre. Il diffère d'une glace classique car il ne contient pas de matières grasses (lait, crème ou oeuf). Il est donc moins calorique, mais moins onctueux, même si on peut reprocher à certaines recettes de comporter un peu trop de sucre. Chacun peut juger de l'apport sucré selon ses goûts et peut dès lors l'adapter.

Sorbet de framboises et sablé breton

Sorbet tomate-basilic à l'huile d'olive

Sorbet à la violette

Sorbet de kriek et pastèque, salade de cerises, melon et pourpier

Enfin, une machine n'est pas indispensable lorsque l'on veut préparer un sorbet maison. A l'aide d'un mixeur, d'un congélateur et de quelques astuces très simples, vous obtiendrez en moins de temps qu'il ne faut pour le dire d'onctueux sorbets.

., Getty Images
. © Getty Images

Sucettes et batonnets glacés

Vous voulez vous faciliter la tâche?Alors optez pour des sucettes ou batonnets glacés. D'ailleurs, vous n'avez même pas nécessairement besoin d'avoir des moules à eskimo à la maison: un peu de créativité avec, par exemple, des pots de yaourt vides et lavés, par exemple, fera le boulot.

Batonnets glacés de kiwi et d'ananas

Sucettes à l'eau aux cerises

Nouveau scandale en vue pour l'industrie agro-alimentaire? Cette semaine, l'Afsca a du demander aux consommateurs de rapporter leurs glaces achetées en supermarché, en raison de leur teneur trop élevée en résidus d'un produit phytopharmaceutique (l'oxyde d'éthylène, substance non autorisée dans l'Union européenne. Et gaz utilisé par l'industrie chimique comme pesticide, fongicide, classé depuis 1994 parmi les agents cancérigènes pour l'homme par le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) dans un additif alimentaire. La liste des produits concernés est longue et concerne l'ensemble du territoire belge. Ce nouvel évènement dans nos habitudes alimentaires peut être le moment idéal pour reprendre le contrôle de ce que l'on consomme et faisons consommer à nos proches, et ainsi de réaliser soi-même glaces, sorbets et autres crèmes glacées. D'autant que nombreuses sont les recettes ne nécessitant pas de matériel particulier, type sorbetière, pour voir le jour. Une manière de redécouvrir les saveurs intacts des ingrédients employés, d'explorer les associations de goûts, de lutter contre le gaspillage alimentaire - les fruits abîmés ou très mûrs faisant de très bons ingrédients pour les sorbets - et même de faire des économies.