Nadine T. est maman. Ce matin marque la neuvième semaine de confinement et dans une semaine sa fille de première année primaire aurait pu - selon les informations de la Fédération Wallonie-Bruxelles communiquées fin avril - retourner quelques jours à l'école à partir du 25 mai (aucune date de retour n'a été annoncée pour son garçon de quatrième primaire). Elle est aujourd'hui guidée par le besoin de s'exprimer. D'exprimer ses ressentis - du doute à la colère en passant par l'incompréhension - concernant le manque d'informations au sujet de la reprise de l'école et l'absence de préoccupation sur le bien-être de ses enfants et des parents en cette période particulière de pandémie mondiale. Elle a adressé un courrier à la directrice de l'école, à l'échevine de l'Instruction publique ainsi qu'à Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfant où elle dévoile ses inquiétudes.

Le coronavirus et les gestes barrières afin d'éviter une infection touchent tout le monde. Comment le faire comprendre aux plus jeunes ? Coup d'oeil sur quelques initiatives éducatives qui vulgarisent et sensibilisent le jeune public.

Durant ces longues semaines de confinement, il est important pour tous de maintenir une activité physique et cérébrale. Et même si ce n'est pas toujours facile à gérer avec les enfants à occuper. Pas de panique voici quelques séances en ligne qui réuniront papa, maman et les enfants autour d'une séance de sport ou de détente.

La maison d'édition jeunesse L'Ecole des Loisirs a décidé de donner un coup de pouce aux parents dans cette période très singulière pour les enfants, qu'il faut occuper plus que d'habitude. Une excellente idée, qui aura c'est sûre, la vertu de donner le goût de lire aux minots, même après cette période de confinement.

En Belgique, mais aussi dans de nombreux pays, des millions de familles se retrouvent 24h sur 24h en tête à tête, privées d'activités et d'interactions réelles avec l'extérieur. Un huis clos que l'on devine aisément perturbant et lourd de conséquences, négatives et positives. Pour nous éclairer sur cette situation sans précédent et de grande ampleur, on a voulu faire le point avec un spécialiste des problématiques familiales.

À moins d'être d'être un(e) cinéaste à la formation implacable soi-même, ou d'avoir une confiance aussi implacable en sa culture cinématographique, tout parent amoureux du grand écran cherche toujours des pistes pour mettre sa progéniture sur cet art si prolifique qu'est le cinéma, tracer un sillon et visionner les pépites piochées dans ces 124 années de création. Voici l'outil qui les y aidera.

Le danois Jens Nygaard Knudsen, inventeur de la fameuse figurine Lego, est mort mercredi à l'âge de 78 ans à Hvide Sande, sur la côte Ouest du Danemark, a indiqué samedi l'un de ses anciens collègues.

"Aventure" ne signifie pas forcément horizons lointains, terres exotiques ou sports extrêmes. Parfois, les frissons se trouvent au coin de la rue, ou pas loin. La preuve en cinq expéditions 100% kids, à vivre le temps d'un week-end exquis.

Alors que dans les années 80, l'unique objectif des pères et des mères, ou presque, était que leur enfant réussisse dans la vie, de nos jours, une pression énorme pèse sur eux. Mais n'en fait-on pas trop avec toutes ces théories? Les experts relativisent, pour nous, les dogmes récents de la parentalité.

Qualité, beauté, authenticité... Depuis six décennies, la maison Serneels mise sur ces trois valeurs pour développer l'imaginaire des petits (et des grands) à travers sa magnifique et opulente boutique de l'avenue Louise à Bruxelles. Pour que son goût du jouet artisanal et cette expérience profitent au plus grand nombre, nous avons sollicité les conseils de cette vénérable maison, dans la perspective de la Saint Nicolas et de Noël, moments cruciaux en termes de choix de jeux et jouets. Voici sa sélection.

Pour les 60 ans de Serneels, repaire bruxellois des amoureux du jouet de qualité, celui-ci lance un coffret à billes d'exception. Charlotte et Louis, les derniers héritiers en date de cette institution, reviennent sur ces six décennies et nous racontent leur envie de continuer cette belle histoire.

La sexualité, les rapports de pouvoir, d'ascendance, la confiance en soi, autant d'aspects très présents dans la vie quotidienne des adolescents et en jeu dans les cas de violences sexuelles et de harcèlement sexuel dont ils peuvent être victimes. Des systèmes qui sont au coeur de l'actualité, et dont la société semble s'emparer et bien décider à en découdre. Pour y faire face et participer à ce mouvement de prise de conscience, un nouvel "outil" vient de sortir.